En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

CDG Express : le gouvernement reporte la mise en service à fin 2025

Transport  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

La livraison du projet de liaison ferroviaire rapide entre Paris et l'aéroport de Roissy ne pourra pas avoir lieu avant les Jeux olympiques. "Le gouvernement a décidé (…) un report de la mise en service du CDG Express à fin 2025 afin de limiter l'impact des travaux", a annoncé Elisabeth Borne, mercredi 29 mai 2019.

Cette annonce fait suite à la remise d'un rapport du préfet de région qui a conclu à "l'extrême difficulté à conduire l'ensemble des travaux dans leur programmation actuelle". La réalisation de cette liaison dans un calendrier plus serré aurait pénalisé "les voyageurs du quotidien". Autrement dit, les 900.000 usagers quotidiens de la ligne B du RER. "Nous avons donc fait primer l'intérêt des voyageurs durant cette période de chantier. C'était l'attente largement partagée par les collectivités", a déclaré Elisabeth Borne. La ministre a demandé à la SNCF en lien avec Ile-de-France Mobilités de mettre en place un "service spécifique direct" entre Roissy et la capitale durant les JO.

"Le gouvernement s'est enfin rangé à la raison : il faut donner priorité aux voyageurs du quotidien ! Mais la région restera vigilante sur la modernisation urgente du RER B et l'indemnisation des voyageurs en cas d'aléas de chantiers", a réagi Valérie Pécresse, présidente d'Ile-de-France Mobilités et de la Région Ile-de-France. Les élus régionaux du Front de gauche dénoncent en revanche "un train privé réservé à 17.000 riches touristes". "La question n'est pas celle du calendrier (…). Si Macron avait ressorti des cartons ce projet, c'était bien pour accompagner la privatisation d'ADP et glisser le CDG Express dans la corbeille de la mariée. Alors qu'une procédure référendaire est actuellement engagée sur la privatisation d'ADP, cette décision du gouvernement est un passage en force", dénoncent les élus d'opposition.

Le contrat de concession du CDG Express a été signé le 11 février dernier, permettant la création de la société de projet et le démarrage des travaux. En novembre 2018, le gouvernement avait pré-désigné le groupement Hello Paris, réunissant Keolis et RATP Dev, pour l'exploitation de la ligne et avait prolongé la déclaration d'utilité publique du projet (DUP) pour une durée de sept ans.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager