En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La filière des vins de Bordeaux présente les résultats de son Bilan Carbone

A l'occasion de la présentation le 19 novembre, des résultats du Bilan carbone de la filière, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux a annoncé sa volonté de réduire de 15% ses émissions de CO2 d'ici 5 ans puis de 75% en 2050.

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
   
La filière des vins de Bordeaux présente les résultats de son Bilan Carbone
   
Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) a présenté le 19 novembre les résultats du Bilan carbone de sa filière, lancé en janvier 2008. Le vignoble bordelais regroupe 10.000 viticulteurs pour une production annuelle moyenne de 760 millions de bouteilles, vendues en France et à l'export. Ce Bilan Carbone appliqué à la filière toute entière a permis de quantifier, sur une année, les émissions de gaz à effet de serre (GES) engendrées par les activités directes et indirectes de la filière, de la production à la commercialisation des vins.
Résultat : le total des émissions générées par la filière viticole bordelaise s'élève à 200.000 tonnes équivalent Carbone (equC).

Les transports et les emballages en tête des postes émetteurs

Les matériaux entrants sont le premier poste émetteur avec 85.000 tonnes equC, soit environ 43% des émissions totales. Parmi eux, le verre constitue le plus gros émetteur (42.600 tonnes equC) car il nécessite beaucoup d'énergie pour sa fabrication et son utilisation pour les bouteilles de vin. Son recyclage est également coûteux en termes de CO2, a ajouté le président du CIVB.

Le transport du vin constitue le deuxième poste émetteur avec 18% des émissions totales (37.000 t equC). Près de deux tiers de ces émissions sont générées par le transport routier à destination des clients (24.100 t equC), suivi du fret fournisseur (7.101 t equC) et du fret aérien (3.500 t equC) vers les clients.

Enfin, le troisième poste émetteur est celui du déplacement des personnes avec 12% des émissions totales, soit 23.000 tonnes equC. Ces déplacements comprennent ceux des visiteurs pour l'oenotourisme, les voyages promotionnels en voiture, en train et en avion mais aussi les trajets des saisonniers venus pour les vendanges.

Un point de départ vers une réduction programmée

A l'issue de ces résultats, le CIVB s'est engagé à réduire dans un premier temps les émissions de la filière de 30.000 tonnes equC d'ici 5 ans, soit une baisse de 15% des émissions. La filière entend également réduire de 75% le total de ses émissions d'ici 2050. Un ''plan stratégique de la filière'' doit être présenté en février 2009.

Parmi les ''pistes et recommandations de réduction'' évoquées par le CIVB pour atteindre cet objectif, figurent notamment l'allègement des bouteilles et l'amélioration des process des verriers, l'optimisation des chargements, en développant le fret maritime depuis Bordeaux, la rationalisation des déplacements ou encore la réduction des engrais et des produits phytosanitaires. Rappelons en effet que la filière viticole compte parmi les plus gros utilisateurs de ces intrants.

Selon un sondage de l'institut BVA, commandé par le CIVB, 98% des viticulteurs bordelais se disent ''très concernés'' par la protection de l'environnement. 68,9% des sondés ''approuvent'' l'initiative du CIVB dans le cadre du Bilan carbone de la filière.

Réactions3 réactions à cet article

 
bilan carbone et l'analyse des sols.

bonjour,
Avez-vous déja controler les sols du Medoc?
Y-a-t-il un document relatif aux résultats?
Dans quelques années, le coût des analyses des sols seront moins couteux, et l'on découvrira la réalité!.
Le C.I.V.B veut agir, très bien. Mais es-ce l'arbre qui cache la Forêt?.

PONTET-CANET | 23 novembre 2008 à 09h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le bouchon

Aujourd'hui, des bouchons en résine sont proposés aux viticulteurs. Or le chêne liége est un excellent capteur de CO2. Et il existe une filiére de recyclage pour le bouchon. Ce serait dommage de se priver ainsi du développement durable

le chêne rebelle | 02 décembre 2008 à 11h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bilan carbone de la production du vin

Je suis surpris de ne pas trouver de données concernant le bilan carbone relatif à la production du vin par lui-même. Est-il prévu de l'aborder dans le cadre de cette étude?

CS | 26 décembre 2008 à 18h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager