En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La labellisation du PNR du Marais Poitevin s'éloigne

Le CNPN vient d'émettre un avis défavorable à la labellisation du site en parc régional. Les associations dénoncent ''un enlisement'' du projet depuis le rejet en février 2008 de la charte par Borloo, document indispensable pour retrouver le label.

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
   
La labellisation du PNR du Marais Poitevin s'éloigne
   
Saisi par le Ministre en charge du développement durable Jean-Louis Borloo, le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a émis le 27 mai un avis défavorable à la labellisation du Marais Poitevin en Parc naturel régional, par 11 voix contre et 5 pour, a déploré la Coordination pour la défense du Marais Poitevin.

L'association craint que les objectifs du Grenelle de l'environnement qui prévoit l'acquisition de 20.000 hectares de zones humides ne soient pas atteints. En effet, situé sur deux régions (Poitou-Charentes et Pays de Loire) et trois départements (Vendée, Charente-Maritime et Deux-Sèvres), le Marais Poitevin qui couvre 100.000 hectares est la deuxième zone humide de France après la Camargue. Le label de Parc Naturel Régional (PNR) du Marais Poitevin a été créé en 1979, puis perdu en 1997 pour cause de disparition des prairies humides au profit de pratiques agricoles intensives céréalières. En 1999, la France a d'ailleurs été condamnée par l'Union Européenne à une astreinte journalière de 150.000 € pour non-respect dans le marais de certaines directives liées aux zones humides. Menacée de pénalités, la France avait alors lancé un Plan gouvernemental d'action du Marais du Poitevin en 2002 visant à une nouvelle obtention du label ''Parc naturel régional''qui fixe les priorités de développement et de gestion du territoire.

Cette décision du CNPN doit ainsi être transmise pour la décision définitive à Jean-Louis Borloo qui avait déjà rejeté en février 2008 le projet de charte pour le Marais Poitevin, qui constitue un document indispensable pour retrouver le label de parc naturel régional.

Rappelons que cette charte, coordonnée par le Syndicat Mixte du Parc Interrégional du Marais Poitevin, a été lancée en 2002 par les régions Poitou-Charentes et Pays de Loire aux objectifs économiques et politiques souvent divergents. Alors que la Commission d'enquête publique avait donné en 2007 un avis favorable à la charte, Jean-Louis Borloo avait annoncé le 20 février dernier qu'il rejetait le projet de charte du Parc qui lui était soumis, au motif de son extrême fragilité juridique, à même de compromettre la viabilité du futur Parc.

Le ministre avait alors proposé une méthode de travail partenariale, en recevant tous les acteurs du marais, afin d'examiner les conditions dans lesquelles un projet rénové pourrait être proposé dans les meilleurs délais pour faire du Marais Poitevin un Parc Naturel Régional exemplaire.

Mais depuis le coup d'arrêt donné en février 2008 par le ministre de l'écologie et du développement durable, le projet est resté enlisé, a dénoncé le 11 juin la Coordination pour la défense du Marais poitevin, à l'occasion d'un débat organisé à Benet en Vendée.

Un projet de labellisation définitivement enterré ?

Le parc naturel régional ne se fera pas ! : selon l'association, le CNPN estime que les conditions ne sont pas réunies pour classer le marais qui a pour le moment le statut de parc interrégional.

De son côté, le Président du Parc Yann Hélary a regretté dans un communiqué publié le 28 mai qu'une fois encore, une telle position infondée fasse prendre à la deuxième zone humide de France le risque de sa dégradation irréversible et d'une relance de la condamnation européenne.

Selon Yann Hélary, les deux membres du CNPN, chargés de rapporter sur le projet du Marais poitevin, auraient rédigé deux avis diamétralement opposés. L'un aurait conclu qu'il était absolument nécessaire de labelliser le Parc au motif de la grande valeur patrimoniale du territoire et de l'excellence de l'activité du syndicat mixte actuel, tandis que l'autre aurait indiqué que la gestion de l'eau, dont l'Etat est seul et entièrement responsable, n'était pas garantie à long terme.

Le ministère a effectué un énorme lobbying pour influencer la décision du conseil, a ajouté Yann Hélary au quotidien ''Ouest France'' (édition du 4 juin). Sans surprise, le CNPN devrait suivre la position jusque là défendue par le gouvernement rejetant le projet de Parc naturel régional du Marais poitevin alors que la même instance avait émis un avis intermédiaire positif sur le même document en décembre 2005, a-t-il conclu dans un communiqué.

En revanche, le vice-président et député de Vendée, Dominique Souchet s'est félicité dans ''Ouest France'' de cette décision sage qui mérite d'être saluée et qualifiait la charte de tentaculaire, brouillonne, financièrement irresponsable, qui aurait étranglé les activités économiques.

Le devenir du Marais Poitevin est finalement l'otage de querelles très éloignées des problèmes à résoudre. Ce nouvel échec enterre sans doute définitivement l'idée d'en faire un Parc naturel régional, a indiqué François-Marie Pellerin, président de la coordination pour la défense du Marais poitevin qui se tourne vers l'Etat ''pour agir''. C'est à l'Etat d'imaginer une structure efficace qui dépasse les rivalités locales, a-t-il déclaré au quotidien ''La Nouvelle République''.

L'association espère que l'État approuvera d'ici fin 2009 les trois schémas d'aménagement et de gestion des eaux du Marais poitevin. Par rapport au SAGE ''Sèvre niortaise et Marais'', ceux du Lay et de la Vendée tels qu'ils ont été votés par les commissions locales de l'eau divergent, leurs objectifs ayant été négociés nettement en retrait, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Le 28 mars dernier, les régions des Pays de la Loire et du Poitou-Charentes avaient anticipé cette décision en confiant au syndicat Mixte du Parc interrégional la mission de mettre en oeuvre la charte avec une enveloppe de vingt millions d'euros pour les dix ans à venir, a souligné Yann Hélary.

Réactions1 réaction à cet article

 
Parc national en zone humide

Parmi les 3 projets de parcs nationaux, il y a les Calanques, la forêt de plaine du Châtillonnais et une zone humide. Je cherche en vain des infos sur internet pour le projet de parc national en zone humide. Je me creuse la tête pour imaginer quelle région pourrait être concernée. L'Etat aurait-il un projet pour le marais poitevin ?

PEM | 16 juin 2009 à 12h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…