En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Région de Cariboo : les cours d'eau environnants n'ont pas été contaminés par le déversement des eaux minières

Eau  |    |  Cyrielle Chazal  |  Actu-Environnement.com

Les résultats des tests effectués quelques heures après l'accident du 4 août concluent à une eau conforme aux normes canadiennes en matière d'eau potable, rapporte Radio Canada le 7 août. Ce résultat se fonde sur une évaluation de l'acidité de l'eau, de sa turbidité ainsi que sur la présence de métaux et de coliformes fécaux. La cause de la brèche du bassin de décantation d'eaux usées de la mine reste non déterminée.

Toutefois, les autorités de Colombie-Britannique attendent les résultats de tests complémentaires avant d'autoriser la consommation de la ressource, et ont ainsi distribué plusieurs milliers de bouteilles d'eau à la population. Malgré l'accident et les risques qu'il fait peser sur le mode de vie des habitants, l'activité touristique et industrielle, "personne ne veut encore condamner la mine", rapporte Radio Canada. En effet, la mine d'or et de cuivre à la source du déversement, exploitée par Imperial Metals, joue un rôle économique important dans la région de Cariboo. Elle emploierait plus de 300 personnes.

Dimanche 10 août, Imperial Metals a commencé a pomper l'eau du lac Polley pour la transférer dans le cours d'eau Hazeltine, rapporte un communiqué du District de Cariboo. Ainsi, la compagnie limite le risque d'une nouvelle brèche. En effet, un second déversement incontrôlé d'eau dans le lac Polley augmenterait les risques pour la santé et prolongerait l'interdiction de consommer l'eau, expliquent les autorités.

Réactions2 réactions à cet article

 

Dire aprés un déversement de 14.5 millions de mètres cubes d'eau et de boues qu'il n'y a pas de pollution en s'étant basé sur "non acidité" et la turbidité est choquant. En effet l'eau decantée était alcaline et la turbidité de l'eau n'a de sens que pour les boues non floculées qui restent longtemps en suspension. Ici il a suffit que les boues décantent dans les permiers kilomètres pour voir disparaitre plus loin ce problème.
D'ailleurs les autorités considèrent encore l'eau impropre à la consommation, c'est dire que l'annonce à la Radio était prématurée.

ami9327 | 13 août 2014 à 09h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

quand je vous dis qu'ils sont restés à l'époque du Farwest ,ce doit être également vrai pour leurs normes

lio | 13 août 2014 à 10h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager