Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Climat : 99 % des fonds d'investissement mondiaux ne respecteraient pas l'Accord de Paris

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Selon une étude de l'ONG Carbon Disclosure Project (CDP) publiée le 27 octobre, moins de 1 % des actifs sous gestion du monde seraient actuellement alignés sur « l'objectif de température de l'Accord de Paris » sur le climat. Le CDP a analysé plus de 16 500 fonds d'investissement mondiaux, qui représentent 27 000 milliards de dollars d'actifs sous gestion.

À la veille de l'ouverture, ce 31 octobre, de la Conférence mondiale sur le climat de Glasgow (COP 26), l'ONG montre que seulement 0,5 % des fonds (soit 158 fonds au total) ont aligné leurs portefeuilles d'actifs pour limiter le réchauffement planétaire en dessous des 2 °C, voire 1,5 °C (pour 102 fonds). À l'inverse, plus de 8 000 fonds (62 % des actifs) ont « une trajectoire de température supérieure à 2,75°C ».

Cette analyse intègre les émissions directes de gaz à effet de serre (scope 1) et indirectes associées à l'énergie (scope 2). En revanche, en prenant en compte les émissions du scope 3 (celles liées à l'utilisation des produits vendus et à la chaîne d'approvisionnement), le pourcentage de fonds alignés sur l'Accord de Paris passe de 0,5 % à seulement 0,2 %. Soit 65 fonds, précise le CDP.

« Il est urgent que la communauté financière prenne des mesures réelles et crédibles pour transitionner tous ses portefeuilles existants vers 1,5 °C. Nous devons veiller à ce que la COP 26 accélère l'adoption d'objectifs de réduction pour 2030 conformes à l'objectif de 1,5 °C, et à ce que beaucoup plus de produits financiers soient réellement alignés sur les Accords de Paris. La collaboration et l'engagement avec les entreprises sont essentiels : les investisseurs et les prêteurs doivent inciter toutes les entreprises de leurs portefeuilles à fixer dès maintenant des objectifs fondés sur la science », a déclaré Laurent Babikian, directeur mondial des marchés de capitaux chez CDP.

Réactions1 réaction à cet article

 

Ainsi, 99,5 % des fonds d'investissement placent les fonds dont ils ont la responsabilité dans des placements fragiles et ainsi susceptibles de se volatiliser à chaque instant et cela avec une probabilité qui s'accroit chaque jour. En voilà de colossales et idéales proies pour des fonds vautours !
Alors que les données scientifiques quant au changement climatique sont bien établies, il seraient raisonnable que les investisseurs et autres petits épargnants regardent à deux fois avant de confier leur argent à des sociétés mal informées quant aux risques.

Pégase | 02 novembre 2021 à 11h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Les solutions LRQA en faveur de la RSE LRQA France SAS