En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Combustibles solides de récupération : la filière veut faire la preuve de son utilité

Dans le cadre du comité stratégique de filière "Transformation et valorisation des déchets", un appel à projets a été lancé pour des chaudières valorisant les CSR. Jean-Philippe Carpentier, président de Federec, nous explique pourquoi.

Interview vidéo  |  Déchets  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

En 2017, la Chine a durci ses conditions d'acceptation des déchets en provenance d'autres pays. Résultat : les recycleurs européens et français n'ont plus de débouchés pour certains déchets ultimes, non recyclables. La filière plaide donc pour un assouplissement temporaire des objectifs de traitement fixés dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Elle cherche également d'autres voies de valorisation.

Ainsi, dans le cadre du comité stratégique de filière "Transformation et valorisation des déchets", un appel à projets a été lancé pour réaliser cinq chaudières recourant aux combustibles solides de récupération (CSR), produits à partir de ces déchets. L'objectif est de démontrer la faisabilité et l'"exemplarité" de cette valorisation énergétique. L'appel aux candidatures sera clôturé le 12 avril. Le point avec Jean-Philippe Carpentier, président du comité de filière et de la fédération des entreprises du recyclage (Federec).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…