En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Contrat de performance énergétique : Suresnes améliore 63 bâtiments

La ville de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, a souscrit un contrat de performance énergétique avec Dalkia qui concerne 63 bâtiments pour une durée de huit ans. La baisse attendue des consommations énergétiques des bâtiments s'élève à 18,5 % d'ici 2025.

Reportage vidéo  |  Bâtiment  |    |  Rémi PinActu-Environnement.com

Entre 2017 et 2025, 63 bâtiments de la ville de Suresnes (Hauts-de-Seine), pour une puissance totale de près de 10 GWh/an, verront leur performance énergétique améliorée grâce à un contrat de performance énergétique (CPE) passé avec l'énergéticien Dalkia. Il s'agit des groupes scolaires, des crèches, des bâtiments administratifs ou sportifs.

Un contrat d'un montant de 13 millions d'euros sur huit ans, dont 1,7 millions d'euros de travaux sur le bâti dans trois écoles et un complexe sportif. Ces travaux consistent notamment dans le remplacement des menuiseries extérieures et la rénovation de l'enveloppe des bâtiments.

La formule de CPE choisie par Suresnes comprend des travaux de rénovation énergétique, l'achat et la gestion des énergies nécessaires à la production du service énergétique (chauffage, climatisation, eau chaude sanitaire…), la conduite et la maintenance des installations, ainsi que le gros entretien et le renouvellement de certains équipements. Tous les sites concernés par le CPE sont reliés au Desc (Dalkia Energy Savings Center), qui mesure en temps réel les consommations énergétiques et les appels de puissance.

Obligation de résultats

"La ville s'engage à faire des travaux sur le bâti, et quand les travaux sont réalisés, Dalkia s'engage à ce que notre consommation énergétique baisse de près de 19 %", précise Rose-Marie Abel, directrice générale des services de la ville de Suresnes.

L'investissement est important pour la ville, le contrat stipule donc une obligation de résultats avec des possibles pénalités si les objectifs ne sont pas atteints en fin de contrat. "Si on n'atteint pas la performance, on doit payer l'écart entre le résultat réel et la performance sur laquelle nous nous sommes engagés", précise Benoît Guilblin, directeur régional Ile-de-France de Dalkia.

Les travaux et améliorations entrepris sur les 63 bâtiments devraient permettre à la ville d'économiser 115.000 euros dès 2025, soit une baisse de 15 % de la facture énergétique.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rémi Pin

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…