En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'affichage du DPE est obligatoire dans les établissements recevant du public de plus de 500 m2

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Environnement & Technique N°328 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°328
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Depuis le 2 janvier 2008, l'affichage du diagnostic de performance énergétique (DPE) est obligatoire dans le hall d'accueil des établissements recevant du public (ERP) de catégorie 1 à 4, dont la surface (SHON) était supérieure à 1.000 m².

Un décret publié au Journal officiel jeudi 1er août abaisse, dès aujourd'hui ce seuil à 500 m², puis à 250 m² à compter du 1er juillet 2015 pour ces ERP (bâtiments administratifs, d'enseignement, hôpitaux, commissariats, gymnase, salles de spectacle, etc.). Les obligations de réalisation et d'affichage du DPE "devront être satisfaites" d'ici le 1er janvier 2015 pour les bâtiments de plus de 500 m² et d'ici le 1er juillet 2017 pour ceux de plus de 250 m², précise le décret.

Le DPE affiché contient les mêmes informations que le DPE réalisé pour la vente, la location ou la construction d'un bâtiment. Ces informations s'adressent au public, aux occupants et également au gestionnaire du bâtiment. C'est la consommation réelle d'énergie qui est indiquée, et non une consommation conventionnelle calculée.

Réactions3 réactions à cet article

 

Franchement qui s'interessera a cet affichage? Quand on entre dans un ERP c'est bien la dernière des préoccupation.

ami9327 | 01 août 2013 à 17h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est bien dommage de raisonner ainsi, car il vaudrait mieux sensibiliser nos amis et conaissances à cette notion d'économie et d'efficacité énergétique.

Patrick Klein | 02 août 2013 à 10h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Sensibiliser pourquoi pas? Mais que faire en entrant dans un tel batiment s'il affiche par exemple des résultats déplorables? Ou au contraire des bons résultats? Le public n'a aucune prise sur ce sujet, c'est en cela que personne ne s'y interessera.

ami9327 | 02 août 2013 à 15h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager