En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Déplacements domicile/travail : le gouvernement met les élus et les entreprises à contribution

Transport  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Après avoir réuni les partenaires sociaux et les associations d'élus mardi 29 janvier, le gouvernement annonce, pour les prochaines semaines, un cycle de réunions de travail sur l'accompagnement des déplacements domicile/travail. L'objectif : aboutir à des mesures concrètes d'ici la fin du mois de février, dont les dispositions législatives pourront se traduire dans le projet de loi d'orientation des mobilités, indiquent les ministères du Travail, de la Cohésion des territoires et des Transports dans un communiqué de presse.

"Les déplacements domicile/travail font partie des principales préoccupations des Français en matière d'accès à l'emploi, de pouvoir d'achat et de qualité de vie. Ils sont également un élément central pour les employeurs en matière d'attractivité et de croissance de leur activité, souligne le communiqué, ajoutant : L'action en faveur des déplacements domicile/travail repose fortement sur une bonne complémentarité entre les dispositifs mis en place localement par les entreprises, les collectivités et l'Etat".

Trois axes de travail ont été définis. Le premier vise à inscrire la mobilité au sein du dialogue social dans les entreprises. "Les expériences montrent en effet qu'un dialogue constructif au sein de l'entreprise est bénéfique pour son attractivité et ses possibilités en matière de recrutement, pour la qualité de vie au travail et le pouvoir d'achat des travailleurs. La loi prévoit d'ores et déjà l'obligation pour certaines entreprises de réaliser un plan de mobilité".

Le deuxième thème porte sur l'accompagnement des modes de déplacements vertueux : covoiturage, vélo… Il s'agit d'inviter les collectivités et les partenaires sociaux à accompagner, voire étendre, les mesures annoncées par le gouvernement. Et notamment le forfait mobilité durable "qui permettra une exonération de fiscalité et de charges sociales jusqu'à 400€/an pour la participation des employeurs aux frais de déplacement des salariés qui viennent en vélo ou en covoiturage".

Enfin, le cycle de travail planchera sur l'accompagnement des automobilistes, en renfort des dispositifs mis en place par l'Etat (prime à la conversion, barème kilométrique…). "Certains employeurs ou collectivités ont aussi décidé d'accompagner les salariés en complément. Les partenaires sociaux et les collectivités locales sont invités à travailler à un plus grand déploiement de ce type de dispositifs, en privilégiant une approche locale".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…