Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Dotation biodiversité : le gouvernement en fait bénéficier davantage de communes

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Le projet de loi de finances pour 2022 (PLF 2022), tel que présenté le 22 septembre dernier par le gouvernement, prévoyait déjà de faire bénéficier davantage de communes de la dotation de soutien pour la protection de la biodiversité créée par la loi de finances pour 2020. Il augmentait de 10 à 20 millions d'euros (M€) le montant total de la dotation de soutien. Il instituait une nouvelle fraction au profit des communes se trouvant dans des parcs naturels régionaux (PNR). Il élargissait par ailleurs le nombre de communes bénéficiaires de la dotation en zone Natura 2000 en abaissant de 75 à 60 % le taux minimal de couverture des communes par la zone protégée.

Les députés ont adopté, le 28 octobre, un amendement du gouvernement qui renforce de nouveau la dotation. Cet amendement abaisse de 60 à 50 % le taux de couverture des communes par une zone Natura 2000. Il renforce par ailleurs les moyens attribués aux plus petites communes éligibles dans un cœur de parc national en fixant le minimum de la dotation à 3 000 euros. « Nous apporterons ainsi un coup de pouce à plusieurs communes : quinze d'entre elles sont déjà concernées, dont neuf dans le parc national de forêts, pour un coût de 18 000 euros », a expliqué le secrétaire d'État chargé de la Ruralité, Joël Giraud, devant les députés.

« Afin de neutraliser le coût de ces deux mesures sur les attributions des autres communes, il est prévu par ailleurs d'augmenter le montant de la dotation à hauteur de 4,3 M€ », précise l'exposé de l'amendement. La dotation « couvrira davantage de communes et aucune ne sera perdante, puisque l'enveloppe globale augmente », s'est félicité le rapporteur spécial LReM Jean-René Cazeneuve.

Réactions3 réactions à cet article

 

Ce joli petit mâle de Martin pêcheur d'Europe a l'air de se demander si le flot de pognon qui passe sous ses yeux va servir à financer la sauvegarde durable de son biotope ou son artificialisation définitive...

Pégase | 04 novembre 2021 à 11h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher Pégase,

Cette jolie petite FEMELLE de Martin-pêcheur d'Europe n'aurait-elle pas l'air de se demander, plutôt, si le flot d'eau douce qui passe sous ses yeux, privé de toute mesure physique d'économie régulatrice, et donc libre de dégringoler jusqu'à la mer, va durablement servir à la sauvegarde de son biotope ainsi qu'à la protection de la biodiversité...

Faire débat sur le sexe de ce spécimen serait, je vous l'accorde, "Petit" et "Bêtasse", car là n'est ni le sujet ni le fond, et ce n'est pas mon propos. Toutefois, je crois savoir que les mâles de cette espèce (Martin-pêcheur d'Europe) ont un bec tout noir alors que chez les femelles les 2/3 proximaux (au moins) de la mandibule inférieure sont d'une couleur rose-orangée, en robe nuptiale ou inter-nuptiale. Ceci est plus douteux chez les juvéniles, mais le spécimen est un adulte si l'on en juge sur l'unique photo d'illustration.

Bien à vous,

Euplectes

Euplectes | 04 novembre 2021 à 15h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous avez parfaitement raison quant au sexe de l'oiseau sur la photo, Euplectes. Mea culpa ! Impardonnable erreur de ma part. Je m'en vais de ce pas me replonger assidûment dans mon bon vieux Lars Jonsson avant d'arpenter de nouveau les campagnes, marais et autres milieux forestiers.

Pégase | 04 novembre 2021 à 19h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Sonde EXO : surveiller la qualité des eaux en milieux naturels et marins Xylem Analytics France