En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Energies renouvelables : la France se classe parmi les pays les plus attractifs

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
Actu-Environnement Le Mensuel N°392 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°392
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

La France fait son entrée sur le podium des pays les plus attractifs pour le développement des énergies renouvelables, derrière les États-Unis et la Chine. Selon la dernière édition du baromètre EY, publiée le 15 mai, cette évolution est particulièrement liée à une plus grande attractivité de l'éolien offshore et du photovoltaïque.

La Commission vient de donner son feu vert aux quatre fermes pilotes d'éoliennes flottantes (96 MW au total). Ces projets, qui devraient sortir de l'eau d'ici 2021, placeront la France dans les pays en tête sur cette technologie.

En parallèle, le projet de programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) fixe des objectifs ambitieux pour le photovoltaïque : 2,7 GW en 2019 puis 2,9 GW chaque année pour les six prochaines années. "De plus, la Commission européenne a approuvé fin 2018 les propositions françaises prévoyant l'octroi d'un budget de 600 millions d'euros pour soutenir 350 millions de nouvelles capacités solaires en France à horizon 2019", souligne EY.

Mais cette apparition de la France sur le podium est également liée au recul d'autres pays jusque-là leaders dans les EnR : l'Inde sur le photovoltaïque et l'Allemagne sur le solaire et l'éolien terrestre.

Malgré tout, cette attractivité de la France auprès des investisseurs étrangers lui permettront peut-être de réduire son retard. Selon la dernière édition du baromètre Eurostat, publiée en février, la France faisait partie des trois pays les plus en retard sur les objectifs 2020 en renouvelables (16,3 % d'EnR dans la consommation finale d'énergie contre 23 % fixés).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager