En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eolien : Amorce interpelle le nouveau gouvernement

Energie  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

"Alors qu'il faudrait installer 1 400 MW par an pour atteindre l'objectif national, la France a raccordé seulement 875 MW en 2011", constate dans un communiqué l'association des collectivités territoriales et des professionnels pour la gestion des déchets, des réseaux de chaleur et de froid, de l'énergie et de l'environnement (Amorce). Celle-ci appelle la nouvelle ministre de l'environnement, du développement durable et de l'énergie, Nicole Bricq, pour desserrer les freins qui entravent le développement de la filière.

S'appuyant sur une de ses études, l'association rappelle que pour 1€ de dépense de la collectivité dans son ensemble (Etat, Collectivités locales, consommateurs, etc.), l'éolien terrestre figure parmi les meilleures filières en matière d'économie d'énergie primaire non renouvelable et d'émission de CO2 évitée.

Réactions20 réactions à cet article

 

Qu'un syndicat patronal défende ses intérêts ,rien que de très habituel.
Mais que ce lobby demande à l'état , de "desserrer les freins" , on peut s'étonner de voir, sous cette métaphore mécanicienne , proposer à un gouvernement de contrecarrer la défense des personnes agressées dans leur cadre de vie et qui ont recours à la justice .
Depuis quand le Droit obéit-il à une industrie?

sirius | 28 mai 2012 à 23h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

lobby ? agression du cadre de vie ?

J'ai du mal à croire qu'on parle de l'éolien.

Kulthian | 29 mai 2012 à 09h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Que c’est beau la démagogie et l’enfumage !
« l'éolien terrestre figure parmi les meilleures filières en matière d'économie d'énergie primaire non renouvelable »
Magnifique sophisme :
Le vocable « d’économie d’énergie » ne peut être attribué qu’à l’idée de consommation de la dite énergie, pas à un moyen de production.
Ou bien est que le caractère très aléatoire de ce moyen de production d’énergie porte en lui le moyen de l’économiser ?

La suite du discours est tout aussi savoureuse :
« …et d'émission de CO2 évitée. »
Allemagne, 1er utilisateur d’Europe de l’éolien, et premier producteur de CO²…
Je crois bien que l’Amorce a fait long feu…

Tireman | 29 mai 2012 à 09h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

en éspérant qu'il soit entendu par le gouvernement et que l'éolien se développe enfin ,comme cela aurait du être fait depuis longtemps et que l'on arréte de donner du crédit à une bande d'em...,bien manipulés par un lobby beaucoup plus puissant.

lio | 29 mai 2012 à 10h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comme je l'ai écris sur un autre sujet, et en réponse à la même personne, il est toujours amusant de voir "l'ouverture d'esprit" de certains dès que l’on n’abonde pas dans leur sens...
Dans le sujet auquel je fais allusion, il s'agissait, je cite, de "la bêtise humaine"...
Ici, on parle tout simplement, je cite encore, "que l'on arrête de donner du crédit à une bande d'em...," obligatoirement, et naturellement, je cite encore, "bien manipulés par un lobby beaucoup plus puissant."
Assez sectaire comme raisonnement, cela rappelle furieusement l'âge de l'obscurantisme religieux.
A quand l'envoie dans un camp de rééducation ???
Dois-je préparer mes valises ?
Nous, qui avons l'outrecuidance de refuser la dictature de la pensée unique, serons-nous les nouveaux Galilée, et devrons-nous abjurer nos erreurs, notre hérésie anti-éolienne ?
Quand on dit qu'en politique les extrêmes se rejoignent...

Tireman | 29 mai 2012 à 11h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tireman, c'est votre discours à vous qui me paraît extrême.

Kulthian | 29 mai 2012 à 15h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"discours extrême" Kulthian ?
C'est peut-être votre point de vue...
Mais, aussi loin que vous puissiez remonter dans mes diverses interventions, interventions dans lesquels je combats l'éolien industriel, vous ne m'avez jamais vu écrire en parlant de mes contradicteurs de "bêtise humaine", ou bien les traiter de "bande d'em...,"
S'il est vrai que je suis viscéralement opposé à l'implantation de ZDE, je suis par contre totalement ouvert à toutes autres formes de production d'énergie, à condition bien sûr que cela ne relève pas du domaine de l'imposture.
Bien à vous.

Tireman | 29 mai 2012 à 18h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"viscéralement opposé" si ce n'est pas de l'obscurantisme c'est quoi?
"ouvert à toutes autres formes d'énergie": non renouvelables ! on en doute pas.
Quand a l'hérésie ,elle est plus anti écologiste d'une maniére génerale que simplement anti éolienne
Galilée était un visionnaire, vous feriez plutot parti de ceux qui l'on condamné que le contraire.
Don quichotte vous irait mieux comme pseudo

lio | 30 mai 2012 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

D’abord, bonjour Lio.
Comme vous êtes bien brave, je vais être gentil, et me mettre à votre portée.
Je vais donc prendre des exemples SIMPLES :
Je suis "viscéralement opposé" à la peine de mort.
Est-ce de l'obscurantisme ?
Je suis "viscéralement opposé" à l’excision.
Est-ce de l'obscurantisme ?
"viscéralement opposé" signifie "au plus profond".
Vous imprimez ?

Ensuite, et je vous cite :
"Ouvert à toutes autres formes d'énergie: non renouvelables ! On n’en doute pas. "
Exemple parfait du procès d’intention, forme dogmatique de sectarisme aigüe des extrêmes.
Biomasse, géothermie, utilisation des toitures dans les villes, et surtout, utilisation raisonnée de l’énergie, cela vous convient-il ???
Tout ceci, bien sûr, en attendant que l’on maitrise enfin la fusion nucléaire, laquelle mettra tous le monde d'accord, sauf les brasseurs de vent, bien entendu...

Le reste de votre intervention étant du même tonneau, mon diagnostique est le même.
Mon conseil : petite tisane de fleur d'oranger, et puis dodo.
Au plaisir.

Tireman | 30 mai 2012 à 12h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le pire, Tireman, c'est que je suis pas loin d'être d'accord avec vous sur le potentiel éolien et son industrialisation, à savoir que cette option est au mieux médiocre à moyen terme et clairement mauvaise sur long terme.

Mais votre monomanie et vos amalgames ne vous auraient de toute façon pas permis de le voir. Vous qui vous défendez face à l'étroitesse d'esprit, du sectarisme et de l’extrémité de vos interlocuteurs, vous en êtes pourtant un parfait exemple.

Relisez-vous et admettez que vos interventions ne permettent pas un dialogue constructif. On ne peut qu’y admirer votre monologue et votre verve... Le dernier paragraphe de votre dernier message en est la parfaite illustration.

De plus, "bande d'emm..." et "bêtise humaine" ne se trouvent pas dans mes posts, je vous prierais de ne pas vous exprimer à ma place ou de m'attribuer des tournures que je n'ai pas utilisé alors que vous vous adressez à moi.

Enfin, vos comparaisons avec Galilée sont grotesques et dénuées de sens. Vous frôlez l’exubérance et le mélodrame.

Kulthian | 30 mai 2012 à 14h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

???
Mon cher Kulthian.
J’ai dans l’idée qu’il y a maldonne.

Ma diatribe volontairement outrancière ne s’adressait nullement à vous, mais aux gens qui, comme Lio, manient plus facilement l’insulte que l’argument technique construit et contradictoire.
Cet internaute est un récidiviste du genre, et il (ou elle) n’est d’ailleurs pas le seul à prendre de haut tous ceux qui osent remettre en question leur credo de l’éolien.
Croyez bien que des arguments techniques, j’en ai développé suffisamment ailleurs, mais je n’ai eu pour réponse que les fulminations et les accusations du style utilisé par les Lio et autres censeurs du même acabit.
Pour ces gens, si, comme moi, vous déclarez que l’éolien industriel n’est qu’une imposture, c’est qu’obligatoirement vous n’êtes qu’un « suppôt du nucléaire » !!!

Monomaniaque ?
Oui, on peut le dire.
Quand, comme moi, vous aurez eu à constater le massacre de paysages sauvages et majestueux, sacrifiés pour rien, sinon que pour les raisons purement financières d’un lobby à la mode.

Quand à ma comparaison avec Galilée, je vous rappelle qu’en son temps, lui aussi s’est battu contre ce qui était « la vérité officielle ».
Hors, de nos jours, il est de « bon ton » de repeindre tout en « vert », même un schtroumpf !!!

Tireman | 30 mai 2012 à 15h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Bon ton de tout repeindre en vert"

La bataille écologiste est loin d'être un parcours de plaisance et je peux vous assurer que ça ne va pas de soi, loin de là. Être qualifié de "bobo écolo" n'est pas bien agréable quand on ne fait qu’œuvrer pour le vivant et l'avenir, mais certains se complaisent dans la situation actuelle, même ceux qui n'en profitent pas particulièrement, la simple peur de changements et la diffusion de clichés suffisant.

Les critiques fusent des deux côtés et elles ne sont pas toujours constructives, je vous l'accorde. Les questions et observations pertinentes doivent être considérées par chaque parti, il n'y a que comme ça que la situation évoluera dans le bon sens.

Toute mesure dite "verte" doit être appréciée dans son ensemble, d'où mon scepticisme sur l'éolien. Malheureusement, c'est actuellement le seul outil assez avancé dans sa mise en œuvre pour pouvoir être promu et installé sur le territoire, d'où la frénésie et même un certain lobbying, comme vous l'avez relevé. Les investissements sur ce procédé sont déjà énormes et la machine est en marche, EDF en tête, malheureusement.

Des investissements sur d'autres méthodes que vous avez cité seraient beaucoup plus appropriés, que ça soit sur la mise en marché ou en recherche. C'est bien regrettable.

Kulthian | 30 mai 2012 à 16h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ouf !
Enfin quelqu'un avec qui discuter de manière constructive !
Merci à vous Kulthian.
Croyez bien que ce n’est pas par plaisir que parfois j’en viens à la caricature la plus outrancière, c’est simplement parce qu’en face je trouve des interlocuteurs particulièrement obtus et bornés, et qu’au bout d’un moment, cela me gave !
Avec votre permission, nous reprendrons plus tard, car vous soulevez des points très intéressants, et j’aimerais y apporter ma pierre.
Cordialement.

Tireman | 30 mai 2012 à 18h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Développer les donc vos arguments monsieur don quichotte.
La fusion nucléaire !aprés le big bang le big crunch et au prix fort, l'homme tout puissant qui va sauver le monde ,cela ne m'étonne pas de vous ,prétention et arrogance.
Viscéralement obscurantiste don quichotte?

lio | 31 mai 2012 à 09h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Kulthian.
Comme vous le disiez si bien, «La bataille écologiste est loin d'être un parcours de plaisance», et certains de ceux qui prétendent défendre ce combat ne font qu’aggraver les choses.
«Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m'en charge» disait Voltaire…
Votre condisciple «Lio» semble être la vivante illustration de cette phrase !
Il manie assez bien l’insulte, sinon le style et l’orthographe…
Enfin, on a les capacités de ses possibilités, n’est-ce pas ?

Pour en revenir à notre débat, je pense que l’éolien, en tant que producteur d'électricité, ne peut être qu’une énergie d’appoint, du fait de son caractère de fonctionnement intermittent (facteur de charge compris entre 17 et 22% en France).
L’éolien, comme le solaire d’ailleurs, ne justifient leur emploie que comme énergie d’appoint à usage individuels et domestiques. (Ou pour une petite entreprise telle qu’une exploitation agricole).

Envisager l’exploitation à l’échelle nationale, voire européenne du courant issue des aérogénérateurs, et le confier, comme le prétendent les lobbys impliqués dans ces technologies est au mieux, techniquement parlant, une utopie, au pire une imposture et une arnaque.
Il suffit de lire le rapport publié en 2005 par le gestionnaire allemand E.ON Netz sur les problèmes induits par l’accroissement de l’éolien : entre autres, stabilité du réseau compromise par l’éolien, et pire, des perturbations qui se répercutent chez les voisins !
Merci qui ?
(^^)

Tireman | 31 mai 2012 à 11h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

il est clair que vos capacités semble bien moins importantes que celles de l'éolien.
Citer un rapport orienté comme argument me parait un peu léger,si on investissait le quart du milliéme de ce qui a été investi dans l'atome nul doute que l'éolien deviendrait nettement plus efficace ,encore faudrait il que l'on lui en laisse la possibilité.Ce n'est pas l'éolien qui a un fonctionnement intermittent c'est votre réflexion,renseignez vous donc avant d'énnoncer des contre vérités,allez Don Quichotte en selle et sus au vilains moulins.

lio | 31 mai 2012 à 13h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quand on ne sait pas, il vaut mieux, soit demander, soit se taire..

E.ON Netz est l’un des quatre réseaux de distribution électrique allemand.
Il gère la partie centrale de l’Allemagne (une bande de terrain allant de la mer du Nord à la Bavière)
Le rapport publié par E.ON Netz en 2005 permettait aux opérateurs du réseau d’annoncer les 3 problèmes majeurs qui allaient perturber le réseau du fait de la croissance de l’éolien.

1) L’énergie éolienne ne peut remplacer les centrales traditionnelles que dans une proportion limitée.
2) Les méthodes actuelles de prévision météorologique ne peuvent estimer la production éolienne future que de façon approximative.
3) L’accroissement prévu de l’énergie éolienne ne pourra être pris en charge que si l’on renforce l’infrastructure du réseau de distribution. (Ce qui à l’époque, était estimé à plus de 3 milliards d’euros).

Suite à la publication de ce rapport, les installations de nouvelles éoliennes avaient été réduites en Allemagne.
Suite à Fukushima, le nouveau programme énergétique allemand fait fi du rapport de E.ON Netz.
Les premières conséquences sont décrites dans l’article d’actu-environnement du 30/05, « L'Allemagne doit investir 32 milliards d'euros dans les réseaux électriques »...
(3.800 kilomètres de nouvelles lignes électriques)

A suivre...

Tireman | 01 juin 2012 à 09h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Suite à mon billet précédent, je note une certaine ironie de l’histoire, quand on se rappelle que les lobbies éoliens essayaient de faire croire que les pylônes étaient plus gênants visuellement que les éoliennes, dans le combat que nous menons pour la sauvegarde de notre patrimoine paysager !!!

Comme il s'avère maintenant que c'est l'éolien et non le nucléaire qui a besoin de plus de pylônes, les lobbyistes éolien sont contraints à se débattre dans leurs affirmations contradictoires.

Les lobbyistes de l’éolien, par la voix des écologistes ont accusé l'énergie nucléaire d'avoir multiplié le nombre de lignes à haute tension.
Ils doivent maintenant inverser leur discours car l'éolien a besoin de bien plus de lignes à très haute tension que le nucléaire.
C’est là, juste une de ces nombreuses contradictions sur lesquelles les lobbys éolien ne communique guère…

Comme vous le dites, Kulthian, « Toute mesure dite "verte" doit être appréciée dans son ensemble ».
Mais ça, c’est la réaction de l’honnêteté intellectuelle.
Ce n’est pas, hélas, le moteur de tout le monde….

Tireman | 01 juin 2012 à 09h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Notre Don Quichotte moderne comme son aieul d'ailleurs nous donnent des arguments qui ne sont pas valables la différence entre les deux c'est que le premier avait l'excuse de vivre à une époque ou la science n'en était encore qu'a ses balbutiements,la météo depuis a fais de gros progrés et les prédictions sont de plus en plus fiables et précises,les techniques d'information et de communication également ,sans parler des progrés de l'informatique (réseau intelligent).Mais tout cela don quichotte junior l'ignore!!
Vous avez dit viscéralement obscurantiste ?
Le rapport date de 2005 depuis beaucoup de progrés ont été faits et encore une fois ce rapport manque d'indépendance.
NB:il existe unn systéme malin qui convertit les pylones en éoliennes (wind-it),ainsi cachées dans de beaux pylones les éoliennes échapperaient aus foudres de notre ésthéte.

lio | 02 juin 2012 à 10h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mea culpa.
A ma grande honte, je m’aperçois que j’ai médit d’EELV.

En Lozère, EELV prend position contre l’éolien industriel
"Le développement des unités industrielles de production d’énergie renouvelable (éoliennes mais aussi fermes photovoltaïques) est un nouvel encouragement à la fuite en avant de la consommation énergétique, et vous n’avez aucune raison d’y sacrifier nos espaces naturels qui constituent la principale richesse non dé-localisable de notre département."

Claude Lhuillier porte-parole du groupe Europe Ecologie Les Verts de Lozère. - 19 mars 2012

Voilà qu’ils me deviennent très sympathiques, à EELV

"il existe un système malin "?
"Réseau intelligent"?
Cela ne semble pas du tout l’avis d’EELV.
Mais je comprends que certains paramètres soient inaccessibles à mon interlocutrice…
Le "Green business" a du plomb dans l'aile…

Puisque l'on est dans les bonnes nouvelles :
Le tribunal de grande instance de Montpellier a condamné la Compagnie du vent à détruire 4 des 21 éoliennes que compte son parc de Nevian, sur la commune de Bizanet (Aude).
Pour la première fois en France, un tribunal a condamné l’exploitant d’un parc éolien à détruire 4 de ses machines, au nom de la protection du paysage et des nuisances sonores.
Ma chère Lio, je crois que votre "combat" n'est que d'arrière-garde.
Le "Don quichotte" se marre !

Tireman | 12 juin 2012 à 10h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager