Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'Europe va renforcer le transport de marchandises par voies navigables

Transport  |    |  Fanny Bouchaud  |  Actu-Environnement.com

Le 24 juin, la Commission européenne a présenté NAIADES III, son plan d'action visant à valoriser le transport par voies navigables intérieures. Ce plan en 35 points part d'un constat simple : « étant l'un des modes de transport les plus économes en CO2, les voies navigables intérieures peuvent jouer un rôle essentiel dans la décarbonation de nos systèmes de transport, explique Adina Vălean, la commissaire chargée des transports, dans un communiqué de presse. Pourtant, nous ne transportons à l'heure actuelle que 6 % du fret de l'UE via nos fleuves et canaux. Avec un réseau de voies navigables intérieures de 41 000 km de long, il est possible d'en faire beaucoup plus, aussi bien le long de nos corridors du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) que dans les villes ».

Pour remédier à cette situation, le programme a pour ambition de permettre l'acheminement d'un plus gros volume de marchandises via les fleuves et canaux d'Europe, et de faciliter la transition vers des barges à émissions nulles d'ici à 2050. La Commission propose donc, via ce nouveau plan, de réviser la directive sur les transports. « Combinée au soutien à l'investissement dans les capacités de transbordement et les terminaux multimodaux intérieurs, elle permettra une meilleure intégration des voies navigables intérieures », justifie le communiqué.

D'autres mesures sont prévues pour accélérer et stimuler les investissements en faveur de « technologies innovantes, à émissions nulles et sans déchets » destinées aux navires et aux ports intérieurs, ainsi qu'à aider le secteur à suivre les évolutions numériques.

Réactions1 réaction à cet article

 

De mon côté, la loire étant inutilisable, tout ses affluents le sont malheureusement pas .
restent le Rhône et la saône et la seine.
En pratique il n'y a que la Seine qui peut assurer.
En tirant un peu on aura 10% au maximum.

pemmore | 28 juin 2021 à 15h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Fanny Bouchaud

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager