En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La FFT veut s'inscrire dans une démarche de développement durable

Gouvernance  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Le Président de la Fédération Française de Tennis (FFT), Christian Bîmes, a signé le 26 mai à Roland Garros une charte avec Jean-Louis Borloo, Ministre de l'Ecologie et Chantal Jouanno, Présidente de l'ADEME par laquelle la Fédération s'engage dans une démarche de développement durable.

La FFT s'engage à mettre en œuvre une démarche de réduction de l'impact environnemental du Tournoi de Roland-Garros et de lui associer une dimension écologique. La Fédération réalisera en 2009 un bilan carbone de ses activités, tout comme elle mettra en place systématiquement le tri sélectif et le recyclage des déchets.

Elle annonce également que l'extension du stade Roland Garros se fera dans le respect des normes de haute qualité environnementale (HQE). Enfin, la FFT souhaite développer sa démarche environnementale auprès des 36 ligues de tennis, des 86 comités départementaux et des 8500 clubs.

A l'occasion de la signature de cette convention, la FFT a également lancé le 26 mai l'opération ''Balle jaune'', qui consiste à récupérer les balles usagées pour les recycler.

L'objectif de cette opération est de collecter les balles de tennis usagées auprès des clubs, les recycler pour fabriquer des sols sportifs et parrainer des associations sociales et caritatives en les dotant de ces sols sportifs. Ces sols sportifs sont réalisés avec les granulats de caoutchouc provenant du broyage de balles usagées collectées. Cette opération est réalisée en partenariat avec l'entreprise Coved qui assure la logistique du recyclage des balles usagées.

MM. Borloo et Bîmes ont déposé des balles de tennis dans un container placé dans l'enceinte de Roland-Garros et qui servira à la collecte durant la quinzaine du tournoi. L'objectif est de récolter 80.000 balles à la fin de la compétition.

Environ 14 millions de balles sont produites chaque année en France et leur dégradation naturelle prend plusieurs siècles.

Après le rugby, la FFT est la deuxième fédération sportive à s'engager sur des actions éco-responsables. M. Borloo a demandé au secrétaire d'Etat aux Sports, Bernard Laporte, que toutes les fédérations de sport soient sollicitées pour prendre de telles initiatives.

Réactions1 réaction à cet article

 
réaction

Je trouve celà trés intéressant. Etant enseignant d'EPS chaque année nous jetons ou nous donnons (en fonction de leur état) des vieux ballons. Existent-ils les mêmes possibilités que les balles balles de tennis pour recycler mon vieux matériel et par la-même sensibiliser mes élèves.
Eric CROS

Eric CROS | 05 juin 2008 à 19h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…