En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Fukushima : Tepco reconnaît le rejet de poussières radioactives le 19 août 2013

Risques  |    |  Cyrielle Chazal  |  Actu-Environnement.com

Le 23 juillet, Tokyo electric power (Tepco) a reconnu publiquement que d'importantes quantités de poussières radioactives se sont échappées du réacteur 3 de la centrale de Fukushima le 19 août 2013, rapporte l'AFP.

En effet, 280 milliards de becquerels de césium 134/137 par heure auraient été relâchés dans l'environnement le 19 août, contre 10 millions de becquerels par heure en temps normal.

Il en est résulté une forte pollution dans la région de Minamisoma, à environ 20 kilomètres de la centrale, explique l'AFP. Le riz qui y était cultivé a montré un niveau de pollution supérieur à la limite légale (100 becquerels par kilogramme) et n'a pas été mis sur le marché.

Cette déclaration de Tepco à l'Autorité de régulation nucléaire (NRA) fait suite à une demande de justification formulée par le ministère de l'Agriculture. Tepco a assuré avoir renforcé son dispositif de surveillance et de limitation des rejets radioactifs.

Réactions1 réaction à cet article

 

ça alors ! On n'aurait jamais cru possible qu'il n'y ait pas zéro émission dans un pays bien plus avancé que l'Union soviétique, et qui est au top des industries électroniques, métallurgiques, de robotique etc. Et réputé avec l'Allemagne pour sa culture de la qualité industrielle...
De même il y a bien pollution nucléaire du milieu marin forcèment bioaccumulable à longue distance donc transfrontière et transcompartiment écologique ; et ça c'est prohibé ; enfin ce qui est surprenant c'est que les fournisseurs de matériel de fission ne se soit pas plus inquiété des procédures de sécurité en général et de détention des barres neuves ou usagées en particulier ; personne ne peut croire que les dispositifs sont de co traitance et que la responsabilité pour dommages doit donc être engagée pour insuffisance des diligences requises tant vis à vis des populations japonaises que de l'environnement et des autres peuples de l'humanité tout entière dans une perspective interremporelle transgénérationnelle (on est au parfum dans la police, même quand on roule en 403)...
ça j'aimerai bien qu'on m'éclaire, pour que j'en parle à ma femme qui ne veut pas me croire quand je lui dis que le nucléaire est inassurable dans le privé : elle me dit, mais chéri, si c'était le cas, ce ne serait pas autorisé... Quelle tête de mule, ma femme...

Inspecteur Colombo | 28 juillet 2014 à 20h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager