En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Fukushima : les rejets radioactifs seraient équivalents à 1/6e de ceux de Tchernobyl

Risques  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

La compagnie d'électricité japonaise Tokyo Electric Power a publié une nouvelle évaluation des rejets radioactifs de la centrale en péril de Fukushima. Désormais, elle les estime équivalents à moins d'un sixième de ceux qui résultent de l'accident de Tchernobyl. Selon ses données, la catastrophe de Fukushima aurait entraîné le rejet dans l'atmosphère de substances radioactives totalisant 900.000 Terabecquerels contre 5,2 millions de Terabecquerels à Tchernobyl. Ces informations de l'exploitant de la centrale se basent sur des mesures réalisées les 12 e 13 mars 2011 dans et à l'extérieur de la centrale ainsi qu'un suivi des conditions atmosphériques.

Réactions3 réactions à cet article

 

Vous croyez vraiment ce que dit Tepco ?! Il y a a Fuku de quoi détruire l'humanité. Et la piscine n°4 en équilibre... Les infos suivis sur AgoraVox, billets de Olivier Cabanel. Ce sera un peu plus crédibles que celle de tepco dont mêmes les japonais ne veullent plus croire...

Gwladys | 29 mai 2012 à 01h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

le titre de cet article est une simplification abusive, voire trompeuse.
On ne peut réduire l'impact environnemental de la catastrophe de Fukushima sur la base des seuls rejets atmosphériques, alors qu'on sait que des millions de mètres-cubes d'eau hautement radioactive ont été déversés dans l'océan !

gerard | 29 mai 2012 à 08h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Lorsqu'on sait tout ce qui a été raconté par Tokyo Electric Power depuis le début de la catastrophe, on peut simplement dire que cette information n'a pas de valeurs, Il faudrait en effet faire appel à des experts 100% indépendants afin de bien estimer le niveau des rejets (solides, liquides, gazeux). Tepco tient uniquement à minimiser les chiffres afin de reprendre au plus vite les activités de ses centrales. Ils sont décidément complètement fou. L'investissement massif dans le renouvelables et dans l'arrêt du gaspillage suffirait pour se passer du nuclèaire.

arthur duchemin | 29 mai 2012 à 10h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager