En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

G8 : la France et l'Allemagne paraissent solidaires face aux propos de Georges W. Bush

Bien qu'occulté par les récentes tensions géopolitiques entre la Russie, les États-Unis et l'Europe, le G8 devrait être l'occasion de discuter de l'Afrique mais aussi du changement climatique et des récentes propositions de Georges W. Bush.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Les dirigeants des 8 pays les plus industrialisés (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon et Russie) et au titre du Dialogue élargi, ceux des principales puissances émergentes (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Mexique) et des pays africains fondateurs du Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique (NEPAD - Afrique du Sud, Algérie, Sénégal, Nigeria, Egypte) se réunissent du 6 au 8 juin à Heiligendamm, en Allemagne.

Parmi les thèmes à l'ordre du jour figurent, l'Afrique, la pauvreté, le changement climatique. La tension entre la Russie, d'une part et les Américains et les Européens d'autre part, devrait aussi occuper une grande place dans les réunions.
Ce sommet devrait toutefois être l'occasion d'aborder la question de la lutte contre le changement climatique même si la chancelière, Angela Merkel, a tenu à préciser que le sommet d'Heiligendamm n'était pas un sommet sur le climat, les véritables négociations internationales sur la réduction des émissions de CO2 après 2012 devant avoir lieu à la fin de l'année à Bali.

Rappelons que le président américain George W. Bush qui n'a jamais ratifié le protocole de Kyoto a proposé la semaine dernière l'organisation d'un sommet avec les 15 principaux producteurs de gaz à effet de serre, pour fixer un objectif commun de réduction des émissions après l'expiration du protocole de Kyoto en 2012. Mais selon lui, si accord il y a, celui-ci devra laisser chaque pays décider de la façon d'atteindre cet objectif. Si, de toute évidence pour des raisons diplomatiques, Angela Merkel a dû qualifier de très intéressante la proposition du président américain, elle a toutefois souligné que l'objectif restait d'aboutir à un texte international contraignant en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre au-delà de 2012, adopté sous l'égide des Nations Unies. En effet, la chancelière avait fait clairement entendre sa volonté, décidée à faire accepter à Washington des objectifs de réduction de 50% des émissions de GES à l'horizon 2050 pour limiter à 2° Celsius le réchauffement global.

Le nouveau Président de la République Française, Nicolas Sarkozy qui s'est d'ailleurs entretenu avec le chanteur Bono sur l'Afrique et les Objectifs du Millénaire, ainsi qu'avec Al Gore, se rendra quant à lui au G8 avec le souci officiel d'insister plus particulièrement sur le développement de l'Afrique et la lutte contre le réchauffement climatique. Il serait d'ailleurs sur ce point solidaire de la chancelière allemande. En effet selon son porte-parole David Martinon, s'il salue les récentes déclarations du Président Bush qui marquent une véritable prise de conscience, Nicolas Sarkozy confirme qu'il faut aller plus loin et qu'il convient d'encourager nos amis américains à tirer toutes les conséquences de leur démarche. D'abords, en fixant des objectifs chiffrés contraignants et en proposant une diminution de 50% des émissions des gaz à effet de serre (GES) d'ici à 2050, par rapport au niveau de 1990. Selon lui, ce n'est qu'après avoir donner une légitimité universelle à cet engagement menée par les Nations Unies que l'on pourra intégrer leur initiative. Nicolas Sarkozy a par ailleurs invité Stephen Harper, Premier Ministre du Canada, à un déjeuner durant lequel ils se sont officiellement accordés sur la nécessité d'harmoniser leurs positions à la veille des grands rendez-vous internationaux, notamment sur la question du changement climatique pour fixer les objectifs les plus ambitieux possibles.

Le Président semble donc vouloir rassurer les ONG qu'il a rencontré hier pour leur faire part de l'esprit avec lequel il aborde ce Sommet du G8. Plusieurs d'entre elles avaient en effet indiqué ces derniers jours, leurs inquiétudes quant à la position du Président Français, et mené des actions de sensibilisation aux enjeux du G8 à l'instar du WWF qui a publié un rapport* sur le bilan énergétique des treize pays les plus puissants de la planète (les partenaires du G8 et ces cinq pays en développement rapide que sont le Brésil, la Chine, le Mexique, l'Afrique du Sud et l'Inde).

Cette notation du WWF rappelle l'urgence de la situation en montrant que, pour l'heure, aucun des pays du G8 ne peut se targuer de mettre suffisamment de mesures en application pour être en phase avec la limitation du réchauffement planétaire à moins de 2°C. Selon le WWF, Trois pays s'avèrent totalement hors-jeu : les Etats-Unis, le Canada et la Russie : les Etats-Unis obtiennent la pire des notes, n'ayant ni ratifié le Protocole de Kyoto ni mis en oeuvre de politiques au niveau fédéral pour limiter leurs émissions de gaz à effet de serre tandis que la Russie et le Canada voient leurs émissions augmenter sans réagir. Si l'Italie et le Japon y font un peu mieux, ils sont encore loin, selon l'ONG, de limiter suffisamment leurs rejets responsables du changement climatique. Enfin les trois pays les plus avancés sur cette voie sont le Royaume-Uni, la France* et l'Allemagne respectivement grâce au remplacement du charbon par le gaz naturel, la production nucléaire d'électricité et une forte promotion des EnR, le WWF tient à rappeler que chacun d'entre eux risque de voir ses émissions s'accroître s'il ne prend pas rapidement des mesures nouvelles !

Sur le même sujet

Glossaire

G8

Réactions1 réaction à cet article

 
Ne serait-ce pas voulu?

A la vue de ce futur sommet du G8, j'en viens presque à me demander si tout cela n'est pas une mascarade pour que les Russes et les Américains évitent d'un commun accord de débattre sur le réchauffement climatique qui était "LA" priorité de ce sommet du G8 tel que voulu par Mme. Merkel!
C'est bizarre toute cette tension les quelques semaines précédent le sommet et connaissant le peu d'enthousiasme de Mr. Bush et de Mr. Poutine concernant le climat!
J'espère me tromper!

neokentin | 06 juin 2007 à 15h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager