En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

GDF réorganise ses filiales dédiées aux ENR

Alors qu'il annonce le rachat de la société d'éoliennes Nass & Wind Technologie, GDF regroupe ses actifs dans les énergies renouvelables au sein d'une nouvelle filiale, ''GDF Futures énergies''.

Energie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Le groupe gazier français GDF a annoncé le 26 février l'acquisition de la société d'éoliennes Nass et Wind Technologie et la création d'une filiale dédiée aux énergies renouvelables ''GDF Futures Energies''.

Créée en 2001, Nass & Wind Technologie est une filiale du groupe Nass & Wind. Elle produit de l'électricité dans des parcs éoliens qu'elle développe pour son compte et pour le compte de tiers en France. Nass & Wind Technologie, notamment implanté en Bretagne, exploite une capacité installée de 34 MW, et dispose d'une autorisation de construction de 150 MW à court terme et d'un portefeuille de projets d'environ 1.500 MW, indique GDF. De son côté le groupe Nass & Wind précise qu'il va maintenant se consacrer au développement et à l'exploitation d'unités de production d'énergie, en mer avec de l'éolien offshore, et sur terre autour de la méthanisation et du photovoltaïque.

Gaz de France profite de cette opération et annonce également qu'il va créer une filiale, baptisée ''GDF Futures Energies'', pour regrouper ses différents actifs dans les énergies renouvelables (ENR).

''GDF Futures Energies'', qui sera opérationnelle prochainement, rassemblera l'ensemble des filiales et participations de GDF dans le domaine de la production d'électricité à partir de l'éolien : Maïa Eolis (filiale créée en 2006 avec l'entreprise lyonnaise Maïa Sonnier), Erelia (société nancéenne acquise en octobre 2007), Eoliennes de la Haute-Lys (GDF a racheté les parts des sociétés Séchilienne-Sidec et Sofinerg en décembre 2007) et Nass et Wind Technologie.

GDF Futures énergies axera son développement en priorité sur l'éolien, mais aussi sur les autres filières de production d'électricité verte, comme par exemple le solaire, précise le Groupe. La filiale aura pour mission de gérer le portefeuille d'actifs de GDF dans la production d'énergie verte, d'assurer la maintenance de ces installations et de mettre en synergie les compétences industrielles du groupe dans ce domaine.

Rappelons que Gaz de France avait annoncé début octobre sa volonté de se renforcer dans l'éolien avec le rachat de 95% de la société Erelia, lui permettant de produire 10% de l'électricité éolienne dans l'Hexagone d'ici à 2010. En décembre dernier, GDF avait affirmé, lors de l'acquisition d'Eoliennes de la Haute-Lys, disposer du ''plus important'' parc éolien de France. Début 2008, le groupe déclare posséder une capacité installée de 145 MW dans l'éolien.

Ces annonces surviennent alors que le producteur d'énergies renouvelables EDF Energies Nouvelles (EN) affiche des résultats records en 2007.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…