En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vers un GIEC de la biodiversité

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
La 9e conférence internationale de l'ONU sur la biodiversité qui s'achève aujourd'hui à Bonn, aura été un vrai succès, a annoncé le 30 mai le ministre allemand de l'Environnement Sigmar Gabriel.

A l'occasion de la 9e Conférence des signataires de la Convention sur la diversité biologique (CDB), les représentants de 191 pays s'étaient réunis pendant deux semaines en Allemagne afin de trouver des solutions pour empêcher la destruction des ressources végétales et animales. En effet, selon la dernière liste rouge de l'Union mondiale pour la Nature (UICN), 16.306 espèces sont menacées d'extinction.

La CDB s'est fixée pour objectif de réduire de manière significative le rythme d'appauvrissement de la biodiversité d'ici à 2010.

Selon l'AFP, le Ministre allemand de l'environnement a précisé qu'il a été possible d'établir pour la première fois depuis quinze ans, une feuille de route sur la question de l'accès aux ressources génétiques et le partage des bénéfices découlant de leur utilisation afin de lutter contre la biopiraterie.

Sigmar Gabriel a également indiqué que les participants à cette 9ème conférence de la CBD avaient réussi à se mettre d'accord sur un programme de travail concernant les agrocarburants. Il s'agit de définir les critères qui seront utilisés pour évaluer l'impact des agrocarburants sur la biodiversité.

En ce qui concerne la protection des forêts vierges, M. Gabriel a rappelé que la chancelière Angela Merkel avait décidé d'y consacrer 500 millions d'euros entre 2009 et 2012 et, à partir de 2013, un demi milliard d'euros par an.

Par ailleurs, les membres de la conférence de l'ONU sur la biodiversité ont également soulevé le 29 mai l'idée de créer un groupe d'experts consacrés à l'étude et la protection de la biodiversité à l'image du GIEC (Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat), prix Nobel de la paix 2007. L'idée est de mettre en place un réseau d'experts qui puissent jouer un rôle d'interface entre les scientifiques et les politiques, a expliqué à l'AFP Didier Babin, chercheur à la tête du projet depuis trois ans.

Un ''GIEC de la biodiversité'' permettrait de mieux organiser l'information de base et de voir les sujets émerger, a indiqué le chercheur. Une réunion devrait être organisée en novembre prochain afin de finaliser et de lancer ce mécanisme, a déclaré Didier Babin.

L'idée de la création d'un GIEC de la biodiversité avait été émise en janvier 2005 à Paris, à l'occcasion d'une conférence internationale, à l'initiative du président Jacques Chirac.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…