En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Galettes d'hydrocarbure : la dépollution des plages du Var "prendra plusieurs mois"

Risques  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Galettes d'hydrocarbure : la dépollution des plages du Var "prendra plusieurs mois"

Vendredi 19 octobre, le préfet du Var Jean-Luc Videlaine, a annoncé dans un communiqué, que neuf communes et 26 plages du Var sont désormais impactées par la pollution aux hydrocarbures. Après Saint-Tropez, Sainte-Maxime, Ramatuelle et La Croix-Valmer, ce sont les communes d'Hyères (sur l'île de Porquerolles), de Grimaud, de Cogolin, de Gassin et de Bormes qui ont été touchées.

Cette pollution proviendrait du pétrole échappé lors de la collision de deux navires au large de la Corse le 7 octobre. La présence de quelques résidus d'hydrocarbures (moins de 2% de la quantité globale issue de la collision) "n'ont pas pu être pompés car trop dispersés", a indiqué le 17 octobre le ministère de la Transition écologique. Le préfet du Var a activé une cellule de crise le 16 octobre et déclenché le plan Polmar Terre pour gérer les galettes d'hydrocarbure arrivant sur les plages. La dépollution des plages des premières communes touchées (Sainte-Maxime, Saint-Tropez et Ramatuelle) a débuté jeudi 18 octobre.

Au total, 150 personnes sont mobilisées pour le nettoyage des plages impactées, qui sont fermées au public. Vendredi, huit plages ont été dépolluées : "La Croisette (Sainte Maxime), Port Grimaud Sud, Port Grimaud Nord, Saint-Pons-les-Murs (Grimaud) et les 4 plages souillées de Gassin", selon le communiqué de la préfecture. Les opérations de nettoyage des plages de Sainte-Maxime, Ramatuelle et de l'île de Porquerolles sont également en cours.

La dépollution du littoral "durera autant de temps que nécessaire", a prévenu le préfet du Var. "Le traitement de la totalité des sites pas uniquement en surface prendra plusieurs mois", a précisé, dimanche 21 octobre à l'AFP, Emmanuel Cayron, directeur de cabinet du préfet du Var.

De son côté, Roland Bruno, maire de Ramatuelle, a annoncé le 18 octobre, avoir déposé plainte pour la pollution de la plage de Pampelonne. Selon l'AFP, le conseil départemental du Var s'est aussi associé à la plainte de la mairie de Ramatuelle.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…