En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Compteurs intelligents : le déploiement de Gazpar validé

Energie  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Les ministres chargés de l'écologie et de l'économie, Ségolène Royal et Emmanuel Macron, ont approuvé le 23 septembre le déploiement du compteur de gaz naturel intelligent Gazpar. Un accord de principe avait déjà été donné par les ministres en charge de cette question en aoît 2013.

Un pilote de 140.000 compteurs communicants sera mis en place dans la zone desservie par GrDF entre 2015 et 2016, indique le ministère de l'Ecologie. Onze millions de compteurs communicants seront déployés d'ici 2022, ajoute-t-il, confirmant un chiffre déjà connu.

"Au-delà de l'aide apportée aux particuliers pour la réalisation d'économie d'énergie, ces compteurs amélioreront la performance des gestionnaires de réseaux : réduction des coûts d'acquisition de données de comptage, diminution des réclamations et meilleure connaissance du parc des compteurs", indique le ministère de l'Ecologie, qui estime que le projet sera créateur de 1000 emplois directs.

GrDF a attribué le 21 février dernier le marché pour la construction des compteurs, d'un montant de 600 millions d'euros, à plusieurs entreprises, dont Aem/Sagemcom, Itron et Dresser/Sappel.

Réactions2 réactions à cet article

 

Sans jeu de mot (hélas) lesystème GASPAR est d'une complexité proprement ahurissante. alors que le compteur Linky était déja conçu l''équivalent pour le gaz conçy avec une toute autre logique rencontrait des difficultés lièes pour une part a un nombre d'intervenants bien plus important.
Le compteur a gaz intelligent aura pour premier résultat de supprimer les emplois des personnes qui relevaient les compteurs. Encore une nouvelle catégorie d'emplois (peu qualifiés) qui disparaissent. Quant à l'abonné il sera content de n'être plus dérangé par les préposé du gaz. Il payera cela au prix fort comme pour l'équivalent électrique. Il n'y aura pas d'autre avantage.
Chez moi le compteur a eau a été changé par un modèle ayant un émmetteur radio et une pile trés longue durée (15 ans!!!!). Mais ça ne sert qu'a relever depuis l'extérieur les compteurs d'eau. Avant il y avait un modèle hydroélectrique ou le passage de leaus actionnait une turbine et une dynamo. L'électricite produite permettait de d'entre dans une mémoire de carte RFID le volume consommé. Le relevé se faisait a l'exterieur ou était disposée le RFID (liaison filaire compteur>RFID extérieur)

ami9327 | 09 octobre 2014 à 18h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il ne reste plus qu'à sous-traiter au même les relevés du gaz, de l'eau et de l'électricité et la destruction d'emploi de proximité sera mini et puis ce pourrai un nouveau boulot pour les facteurs, on peut pousser loin et les personnes âgées isolées ne verront plus personne et pourront se décomposer lentement chez eux pendant que leurs comptes seront toujours prélevés. Méthode US go home, l'humain d'abords !

Picchio | 21 octobre 2014 à 22h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager