En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Gilets jaunes : la fiscalité écologique a-t-elle encore un avenir ?

Les gilets jaunes ont fait reculer le gouvernement sur la taxation des énergies carbonées. En cause : son manque d'équité. La fiscalité écologique peut pourtant infléchir les comportements. A-t-elle encore un avenir en France ? On en débat sur ce plateau.

Plateau-TV  |  Gouvernance  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Actu-Environnement Le Mensuel N°388 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°388
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Le mouvement des gilets jaunes, débuté en novembre, a mis en évidence le décalage entre les choix fiscaux du gouvernement et les conséquences directes sur le budget des ménages. Le gouvernement entendait rattraper l'écart entre le diesel et l'essence pour réduire la pollution et appliquer la taxe carbone pour respecter les engagements climatiques, mais la rue en a décidé autrement.

Forcé de reculer et d'annuler les hausses des taxes prévues en janvier 2019, le gouvernement a pris des mesures dans le cadre de la loi de finances 2019 : gel de la taxe carbone en 2019, extension du chèque énergie, doublement de la prime à la conversion pour les véhicules, report du durcissement du contrôle technique à juillet… Ces mesures sont-elles suffisantes ? L'executif a-t-il eu raison de reculer ? Que faut-il prévoir pour relancer la fiscalité écologique ? Le Grand débat national qui vient de débuter aboutira-t-il à des décisions politiques d'ampleur ?

Autant de questions que Florence Roussel, rédactrice en chef d'Actu-Environnement, a posé à ses invités :

Christian de Pertuis

Economiste spécialiste du climat et ancien président du comité pour la fiscalité écologique

Matthieu Orphelin

Député La République en Marche du Maine et Loire

Réactions5 réactions à cet article

 

Bonjour
Merci pour ce débat intéressant. Je m'interroge toutefois sur la proposition de Monsieur de Pertuis qui si j'ai bien suivi, souhaiterait que toutes les aides fiscales fusionnent pour donner un revenu minimum universel. Mais comment faire de ce RMU un instrument incitatif, pour se déplacer mieux, consommer mieux, isoler son logement...?

Viniasco | 22 janvier 2019 à 15h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le financement de l'éolien, avec ses tarifs garantis,participe à la baisse du pouvoir d'achat des ménages.C'est un engagement qui s'assimile à une dette à long terme qui atteindra la génération qui nous suit. Est ce tenable ?

benoit 49 | 28 janvier 2019 à 22h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quel bordel va donner ce "grand débat" ? Ce sera redoutablement pire que les âneries issues du "Grenelle"...
Voilà l'écologisme politique: "Les autres doivent payer, pas moi."
Et à la fin, c'est l'extrême droite (qui est maintenant tout ce qui est écolo) qui risque de prévaloir.
Merci.

Albatros | 29 janvier 2019 à 10h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il faut dire à Monsieur de Perthuis que manier le poujadisme comme il le fait en fin de débat est très dangereux...

Albatros | 29 janvier 2019 à 10h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Justices fiscale, sociale et environnementale vont ensemble. Il faut donc avancer les projets ensemble

anne-marie Sonnet | 04 février 2019 à 11h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…