En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Grand débat national : les deux mesures écologiques d'Emmanuel Macron

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

"La transition la plus impérieuse est celle du climat". C'est avec ces mots qu'Emmanuel Macron a introduit deux mesures environnementales lors de sa conférence de presse consacrée au Grand débat national. "Le climat doit être au cœur du projet national et européen", a rappelé le président de la République.

En la matière il veut "changer de méthode" et s'appuyer sur "l'intelligence collective". La réforme du Conseil économique, social et environnemental (CESE) annoncée va permettre d'y introduire 150 citoyens, tirés au sort en juin prochain. Ces citoyens auront comme première mission de "redessiner toutes les mesures concrètes d'aide aux citoyens" pour la transition écologique (le transport et le logement), d'en définir d'autres si besoin (qu'elles soient incitatives ou contraignantes) et les financements supplémentaires nécessaires. "Ce travail sera soumis sans filtre, soit au vote du Parlement, soit à un référendum, soit à application réglementaire directe", s'engage le président.

Le président a également annoncé la création d'un "conseil de défense écologique" qui réunira le Premier ministre, les principaux ministres chargés de cette transition et les grands opérateurs de l'Etat, et qu'il présidera de manière régulière. Ce nouvel organe devra fixer les choix stratégiques, pour "mettre au cœur de toute notre politique cette urgence climatique", ainsi qu'assurer le suivi dans tous les champs ministériels.

Emmanuel Macron a également rappelé les sujets qu'il défendra au niveau européen : un prix minimum du carbone, une taxe carbone aux frontières et une "finance verte plus ambitieuse".

Réactions2 réactions à cet article

 

On croit relire Zénon d'Elée : on a eu un débat national ,il débouche sur une concertation qui ,elle même conduira à une étude des dispositions à prendre ! C'est se moquer du monde .
De plus l'urgence écologique ne se résume pas au problème du climat .La disparition des espèces est aussi grave et urgente ,mais Macron ne comprend que les données liées à l'économie ,la nature n'entre pas dans son paysage mental, ni d'ailleurs dans son vocabulaire .

sirius | 29 avril 2019 à 11h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La transition écologique, c'est le problème de chacun et uniquement celui du président. Supprimons le diesel, n'autorisons que les vraies hybrides, changeons nos chaudières et ensuite avec notre exemple nous pourrons donner des leçons aux autres.

wibart | 04 juin 2019 à 18h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager