En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plan bâtiment Grenelle : place au concret ?

La première réunion du bureau du comité stratégique du Plan Bâtiment Grenelle s'est tenue le 12 mars dernier. Ses premiers chantiers : l'éco-PTZ, l'amélioration de l'efficacité énergétique dans les copropriétés, le tertiaire et les collectivités.

Gouvernance  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
Parmi l'ensemble des secteurs économiques, le bâtiment constitue le plus gros consommateur d'énergie en France. Il consomme actuellement environ 68 millions de tonnes d'équivalent pétrole, soit 42,5% de l'énergie finale totale et génère 123 millions de tonnes de CO2, soit 23% des émissions nationales.

Dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique, l'objectif du Grenelle de l'Environnement est de réduire les consommations d'énergie du parc des bâtiments existants d'au moins 38 % d'ici à 2020. À cette fin, il a été acté de rénover complètement 400.000 logements chaque année à compter de 2013 et de rénover l'ensemble du parc de logements sociaux, avec, pour commencer, la réalisation des travaux sur les 800.000 logements sociaux les plus énergivores d'ici 2020.

Compte tenu des enjeux liés à ce programme et de la multiplicité des acteurs, le Gouvernement a jugé nécessaire que ce chantier fasse l'objet d'un pilotage spécifique. Il a pour cela annoncé le 13 janvier dernier la mise en place d'un Comité stratégique du Plan bâtiment Grenelle. Son chef d'orchestre : Philippe Pelletier, jusqu'ici président de l'Agence nationale pour l'habitat.

Installé officiellement le 26 février dernier, ce comité, composé d'une soixantaine de fédérations et d'institutions, est chargé de piloter pendant une période de deux ans reconductible le suivi du Plan Bâtiment du Grenelle Environnement. Tous les secteurs de la construction sont concernés : bâtiments publics, logement social, secteur tertiaire et résidentiel… La mise en place de l'éco-prêt à taux zéro, l'extension du crédit d'impôt développement durable, la distribution de prêts bonifiés pour la rénovation thermique des logements sociaux ou encore le lancement du programme relatif aux bâtiments publics figurent parmi les priorités.

La première réunion du bureau s'est tenue le 12 mars dernier. Elle a permis de fixer le fonctionnement du comité stratégique autour d'un secrétariat permanent, d'un bureau et d'une assemblée de 25 membres représentant tous les types de bâtiment et toute la filière. Le comité stratégique dressera un tableau de bord mensuel de suivi des mesures et plusieurs groupes de travail vont se mettre en place. Celui sur l'éco-prêt à taux zéro est déjà installé et trois autres ont vu le jour, respectivement sur les copropriétés, le secteur tertiaire et les collectivités territoriales.

Piloté par Jean-Claude Vannier, le groupe portant sur l'éco-prêt à taux zéro s'est déjà réuni plusieurs fois. L'élaboration de la charte signée le 26 février a constitué l'essentiel de son travail. Le groupe aborde désormais son lancement et son suivi.
Co-piloté par Henri Buzy-Cazaux (FNAIM) et Bruno Dhont (ARC), le groupe sur la copropriété travaille sur la mise en œuvre des engagements de la loi dans les copropriétés.
Piloté par Serge Grybowski (Icade), le groupe sur le secteur tertiaire privé a pour vocation d'acquérir une meilleure connaissance du parc, d'y repérer les différents secteurs et de les préparer à une obligation de travaux en vue de la rénovation énergétique du parc.
Enfin, le groupe portant sur les collectivités territoriales, piloté par Pierre Jarlier (Sénateur du Cantal et Maire de Saint-Flour) permettra de savoir comment les collectivités souhaitent s'impliquer et traiter leurs bâtiments.

L'année 2009 sera une année d'apprentissage décisive pour la réussite des prochaines étapes (2010, 2012 et 2020) , a commenté le ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire.
La première réunion de l'assemblée du comité stratégique est fixée le 1er avril et la prochaine réunion du bureau aura lieu le 30 avril 2009.

Réactions3 réactions à cet article

 
Obligation resultats et pollution interne logement

Bonjour
Tout cela est très bien, tout le monde va isoler sa maison ou son appartement en calfeutrant toutes les ouvertures (type bouteille thermos). L'impact sur la santé de l'absence d'une ventilation efficace n'est pas negligeable car il est mortel au long terme. On ne peut que regretter l'absence d'obligation de resultats et de mesures de la qualite de l'air interne des maisons/appartements aprés travaux d'isolation. Notons aussi que de tels travaux sont effectués au minimum pour 15-20ans. Toutes les études montrent que pour atteindre une vraie efficacité thermique des logements, une super isolation alliée avec une ventilation double flux est nécessaire. La qualité au long terme de la ventilation est primordiale pour l'efficacité thermique mais aussi pour la santé des occupants. L'attention portée aux filtres installés dans le système de ventilation est cruciale et doit être strictement respectée en termes de nettoyage et de fréquence de changement. Tout le monde sait qu'une VMC classique n'est jamais nettoyé chez un particulier ou dans un HLM. Un systême VMC double flux doit être inspecté annuellement, qui va vérifié cela????

ResultatEffEnergetiqueVentiler | 26 mars 2009 à 10h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Des bâtiments toujours plus économes

Il est important que l'ensemble des acteurs du secteur se mobilisent afin de proposer des bâtiments toujours plus économes.

Bouygues Immobilier a choisi de s'engager dans la certification "Habitat & Environnement" délivrée par le Cerqual pour l'ensemble de ses logements, ceci ayant pour but de garantir des critères de préservation de l'environnement pour les individus (chantier propre performance énergétique, choix des matériaux, maîtrise de la consommation d'eau, confort et santé...). Des projets de bâtiments basse consommation sont en cours, à Bordeaux, à Rennes…

Olivier de Bouygues Immobilier | 02 avril 2009 à 14h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
38 % par rapport à quelle année ?

Quelqu'un sait par rapport à quelle année quand on parle des 38 % de réduction des consommations d'énergie ?

Bob | 11 octobre 2010 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…