En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Hauts-de-France : le second contrat de transition écologique signé en Sambre-Avesnois

Energie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Après la communauté urbaine d'Arras, c'est au tour du territoire de la Sambre-Avesnois, en région Hauts-de-France, de signer avec l'Etat son contrat de transition écologique (CTE). Ce 7 novembre, la Sambre-Avesnois est le second territoire à signer le CTE avec le secrétaire d'Etat à la Cohésion des territoires, Sébastien Lecornu, et la secrétaire d'Etat à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon.

Le CTE concerne les quatre intercommunalités de l'arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe : Maubeuge Val de Sambre, Sud Avesnois, Coeur Avesnois, Pays de Mormal. D'autres acteurs ont souhaité s'associer au contrat : les villes de Fourmies et Maubeuge, le Parc naturel régional de l'Avesnois, le Syndicat mixte du schéma de cohérence territoriale (SCOT), le département du Nord et la région des Hauts-de-France. Les signataires prennent des engagements concrets qui devront avoir des impacts bénéfiques sur le territoire pour les 30 prochaines années.

Ce contrat, d'une durée de quatre ans, comporte actuellement 19 actions prêtes à démarrer. 36 projets vont être développés "pour évoluer plus tard en autant d'actions opérationnelles supplémentaires". Les 19 actions inscrites dans le CTE totalisent un montant global de 38 millions d'euros, "dont les plans de financement sont d'ores et déjà bouclés". Les acteurs locaux soutiennent ainsi le développement durable par la troisième révolution industrielle (Rev3), via la réhabilitation de friches industrielles. Ils s'engagent aussi à accroître les énergies renouvelables (méthanisation, géothermie, réseaux de chaleur, photovoltaïque, filière bois-énergie) et la lutte contre la précarité énergétique. Parmi leurs autres engagements figurent le développement des réseaux cyclables et des circuits courts, la création de tiers-lieux, le maintien et la valorisation du bocage.

Au total, ce sont 13 territoires qui sont actuellement engagés dans la démarche CTE. Plusieurs autres CTE seront signés dans les prochaines semaines.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…