En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Hydrogène : le député Michel Delpon crée un groupe d'études à l'Assemblée nationale

Energie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Le député de Dordogne Michel Delpon (LREM) crée actuellement un groupe d'études à l'Assemblée nationale pour accompagner et soutenir la filière française de l'hydrogène. Il estime que "la création d'un groupe d'études est un signal fort, alors que la France commence à prendre du retard par rapport à l'Allemagne, le Japon, la Chine et les Etats-Unis".

Le bureau de l'Assemblée nationale a validé la création du groupe d'études, le 11 mars dernier, et a confié au député la présidence. A ce stade, la composition du groupe d'études n'est pas finalisée, mais, explique le député contacté par Actu-Environnement, une vingtaine de parlementaires ont indiqué vouloir rejoindre son initiative.

Michel Delpon considère que le développement du secteur est à un moment charnière car les acteurs se regroupent en co-entreprises pour déployer à grande échelle des solutions hydrogènes. Les entreprises Faurecia, Michelin et Symbio sont maintenant associées au sein de "Symbio, A Faurecia Michelin Hydrogen Company", et Air Liquide, Toyota et Hype ont créé la co-entreprise HysteCo. Dans le cadre de la création du groupe d'études, le député a d'ores et déjà rencontré des entreprises impliquées dans le développement de l'hydrogène, dont Toyota et Air Liquide.

Réactions5 réactions à cet article

 

Le lobbying hydrogène est En Marche !
Pour moi les rendements de l'hydrogène (électrolyse ~60%, compression, pile à combustible ~60%), en font une fausse solution...

Seb | 26 mars 2019 à 17h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Appréhender les aspects de la transition énergétique avec intelligence ne peut être trop rapidement qualifier de lobbying. Il conviendrait de sortir de la pensée unique.Les évolutions technologiques et sociétales à venir sont à intégrer dans une telle prospective. On ne peut que saluer une telle initiative notamment lorsque l'on est porteur de tels projets accompagnant la recherche dans le développement de territoires.

Quark | 27 mars 2019 à 20h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La mobilité à l'hydrogène n'est ni compétitive, ni généralisable, ni écolo https://goo.gl/iwL5Bs

Jean-Louis Gaby_03_solaire2000 | 27 mars 2019 à 20h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En matière de mobilité, il n'existe pas de solution qui permette un modèle économique viable à ce jour, mais il est urgent et important de produire le plus grand effort possible en matière de recherche. Les voies possibles sont multiples et chacune mérite un intérêt.
La production d'énergie renouvelable est à mon avis limitée par le problème de stockage; l’hydrogène est une des solutions fortes à exploiter.

Cari | 15 avril 2019 à 18h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le 11 mars dernier, le bureau de l'Assemblée nationale a validé la création du groupe d'études sur l'hydrogène, en arguant l'avance de l'Allemagne.
Le 12 mars, le groupe Volkswagen (Volkswagen, BMW et Mercedes) a décidé d'abandonner la voiture à l'hydrogène.

Nos élus sont bien mal renseignés, ou sont-ils à la botte du lobby de l'hydrogène?

Jean-Louis Gaby_03_solaire2000 | 17 avril 2019 à 21h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager