Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Climat : les compagnies aériennes se disent opposées à de nouvelles taxes

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Si l'Association internationale du transport aérien (IATA) propose d'améliorer la consommation d'énergie d'1,5% par an en moyenne d'ici 2020 et de réduire les émissions du trafic aérien de 50% en 2050 comparé à 2005, elle se dit opposée aux nouvelles taxes ou impôts infligés aux compagnies aériennes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, a-t-elle réitéré le 6 octobre à Hong Kong, à l'occasion de la conférence annuelle consacrée à la réponse de l'industrie aux changements climatiques.

Dans un communiqué, le directeur général de l'IATA Giovanni Bisignani a critiqué ''une mosaïque de taxes punitives qui remplissent les caisses des gouvernements mais sont inefficaces pour contrôler les émissions de CO2''.

''Un impôt mondial sur les passagers aériens'' actuellement envisagé par certains, ''nous rendrait simplement victimes des gouvernements qui cherchent à augmenter leurs revenus'', a ajouté ce mardi Tony Tyler, président du conseil des gouverneurs de l'IATA. Selon l'AFP, ce dernier estime que la ''prolifération de taxes nationales'' ne bénéficierait pas directement à l'environnement.

L'IATA demande aux dirigeants d'envisager ''une approche globale'' pour réduire les émissions du secteur aéronautique, lors du sommet sur le climat de Copenhague en décembre qui doit aboutir à un nouveau traité post- Kyoto.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager