En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Biodiversité : l'IPBES installé à Bonn

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

C'est la ville de Bonn en Allemagne qui a été retenue pour accueillir le secrétariat de la Plate-forme scientifique et politique intergouvernementale sur la biodiversité et les services de l'écosystème (IPBES), une nouvelle instance conçue sur le modèle du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC). C'est au cours d'une session plénière à Panama city le 19 avril qu'a été choisi le lieu d'implantation.

L'Assemblée générale des Nations Unies avait donné son feu vert à la création de l'IPBES en décembre 2010. Il sera chargé des questions scientifiques et politiques concernant la biodiversité et les services écosystémiques. Il doit permettre de rendre la question de la perte de la biodiversité plus visible et d'aider à la décision politique. L'activité du Secrétariat sera en lien avec les 4 agences des Nations Unies : PNUE, PNUD, UNESCO et FAO.

La France (Paris), l'Inde, la Corée du Sud (Séoul) et le Kenya (Nairobi) s'étaient également portés candidats. L'idée de ce groupe d'experts internationaux spécialisés avait été lancée sous l'impulsion de l'ancien Président de la République français, Jacques Chirac, lors de la Conférence de Paris sur la biodiversité en janvier 2005.

Réactions1 réaction à cet article

 

IPBES : encore un truc inventé par des onucrates en mal de gouvernance mondiale. Comme Le Giec. Gageons qu'il va faire le police de la pensée en matière de biodiversité. La biodiversité est un truc d'écolos aussi difficilement appréhendable scientifiquement que l'évolution du climat.

Le Giec est moribond, vive l'IPBES !

Que l'Onu s'occupe des relations internationales et de la paix dans le monde, qui est sa mission, qu'elle a beaucoup de mal à mener et qu'elle arrête d'étendre ses tentacules sur tous les domaines de la pensée.

Laurent Berthod | 24 avril 2012 à 10h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…