Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Une étude révèle une reprise de la convection profonde en Atlantique Nord

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Selon une étude* réalisée en partie par le programme Argo d'observation de l'océan global auquel participe l'Ifremer, parue dans la revue scientifique ''Nature Geoscience'', les scientifiques ont observé une reprise de la convection profonde au cours de l'hiver 2007-2008 en mer du Labrador (entre le Labrador au Canada et le Groenland) et en mer d'Irminger (sud-ouest de l'Islande), dans l'Océan Atlantique.

La convection profonde, un phénomène de mélange en profondeur des masses d'eau, est essentiel dans l'équilibre du climat car il contribue à la redistribution de la chaleur entre les régions polaires et équatoriales, explique Virginie Thierry, chercheuse au Laboratoire de Physique des Océans au Centre Ifremer de Brest, qui a participé à l'étude.

Mais selon les scientifiques, cette reprise est ''inattendue'' car depuis plusieurs années le mélange atteignait des profondeurs nettement moins importantes que celles observées au cours de l'hiver 2007- 2008. En effet, les chercheurs observent qu'au cours de l'hiver 2007-2008 les couches de mélange les plus profondes ont atteint 1800 m en mer du Labrador et 1000 m en mer d'Irminger, niveaux jamais atteints depuis 1994. Les chercheurs ont mis en évidence que la reprise de la convection profonde en Atlantique Nord était due à une ''surprenante'' combinaison des différentes composantes du système atmosphère-océan-glace. La forte différence de température entre l'air et l'océan a ainsi conduit à un transfert massif de chaleur de l'océan vers l'atmosphère, à un mélange très important et à la reprise de la convection profonde, a précisé l'Ifremer.


* Référence : Kjetil Våge, Robert S. Pickart, Virginie Thierry, Gilles Reverdin, Craig M. Lee, Brian Petrie, Tom A. Agnew, Amy Wong and Mads H. Ribergaar, 2008. Surprising return of deep convection to the subpolar North Atlantic Ocean in winter 2007-2008. Nature Geoscience. doi:10.1038/NGEO382.

Réactions4 réactions à cet article

 
Et...?

L'océan n'est pas mon domaine, mais... ça être bien, ou ça faire venir plus de tempêtes...?

Nuwanda | 09 janvier 2009 à 15h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Et...?

Ca veut dire que c'est moins pire que ce qu'on craignait.

Mais c'est surprenant, mal compris et probablement temporaire.

christian | 09 janvier 2009 à 23h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
mais encore...

Je ne suis pas non plus un spécialiste des mers et océans, mais ayant suivi quelques débats après le film "le jour d'après", les flux de chaleur dans les océans sont à l'origine des climats que nous connaissont ; par exemple, dans le film que j'ai cité, l'arrêt du "golf stream" amenait une ère glaciaire sur le nord du continent américain.
Ceci serait une conséquence du réchauffement climatique, et laisse présager de graves conséquences pour l'avenir (la vie n'aura pas le temps de s'adapter aux profondes modifications de température en résultant). Si on revient à la normal, comme le dit le texte, c'est que "pour l'instant" la catastrophe n'est pas pour tout de suite.

Bref, affaire à suivre...

julien.yung | 12 janvier 2009 à 14h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Et...?

Mais qui dit que la convection en eau profonde de l'Atlantique Nord s'est déja arrété? Elle est où l'étude?
(Parait que maintenant l'on met des appareils de mesures sur les éléphants de mer et quils descendent à plus de 6000m de fond.. c'est dingue non?)

vico | 21 janvier 2009 à 09h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

BWT OPTIVAP, l'optimisation du traitement d'eau des chaudières vapeur BWT France