En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Isolation thermique par l'extérieur : le marché a bondi de 5 % en 2018

La hausse du marché de l'isolation thermique par l'extérieur (ITE), en 2018, devrait se poursuivre en 2019, selon les industriels du Mur Manteau. Dans les copropriétés, les travaux d'ITE lors de ravalement de façade ont progressé, suite au décret de 2017.

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le marché français de l'isolation thermique des bâtiments par l'extérieur (ITE) sous enduit a augmenté de 5 % en volume en 2018, selon les derniers chiffres communiqués par le groupement des industriels du Mur Manteau. Le marché "représente 11,4 millions de m2, avec une forte progression essentiellement durant le deuxième semestre 2018", a précisé, à Actu-Environnement, Philippe Boussemart, président du Mur Manteau. Le marché a crû de 9,5 % au second semestre 2018 par rapport à la même période en 2017. "Cette même tendance continue début 2019", a-t-il souligné.

L'ITE en rénovation boostée par le décret de 2017

Le marché de l'ITE a progressé sur la rénovation des bâtiments résidentiels du secteur social et des copropriétés. "Cela prouve que le décret sur l'embarquement de la performance énergétique en rénovation, du 1er janvier 2017, commence à porter ses fruits. Les industriels du secteur ont en effet pu constater une importante conversion des projets de ravalement décoratif en chantiers d'amélioration de la performance énergétique", explique M. Boussemart.

La possibilité d'appliquer un bonus-malus énergétique sur les logements, évoquée l'an dernier par l'ex-ministre Nicolas Hulot a eu aussi un impact sur le marché. Les copropriétaires ont entendu "une possible taxation des passoires thermiques et sont peut–être plus enclins à faire exécuter des travaux d'isolation thermique de leurs bâtiments", ajoute M. Boussemart. "La réduction immédiate des charges de chauffage et le confort d'été que prodiguent ces rénovations permettent aux copropriétés d'amortir rapidement le surcoût de travaux. Ces bénéfices commencent à être intégrés".

L'ITE avec enduit hydraulique "se développe beaucoup", relève le président du Mur Manteau, tandis que les systèmes d'ITE du type enduit sur isolant demeurent les plus répandus. Le polystyrène expansé est le matériau isolant le plus utilisé (80 % des parts de marché) suivi par la laine de roche (20 %). "En proportion, la laine de roche progresse un peu plus vite que le polystyrène", indique M. Boussemart. L'emploi d'isolants biosourcés est encore marginal sur le marché de l'ITE.

Mur Manteau salue "une dynamique saine en rénovation" mais s'inquiète, en revanche, pour la construction neuve et la prochaine réglementation environnementale 2020."Les professionnels du secteur craignent la volonté de l'Etat de construire plus vite et moins cher, au détriment de la qualité thermique et environnementale des bâtiments et de la Stratégie nationale bas-carbone 2050. Une inflexion forte doit être donnée par le gouvernement afin que nous ne nous retrouvions pas face à l'absurdité de construire aujourd'hui des bâtiments qu'il faudra rénover dans 15 ans pour être compatibles avec ces objectifs", prévient M. Boussemart.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…