En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Linky : l'UFC Que choisir saisit le Conseil d'Etat au sujet de l'affichage déporté

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
Linky : l'UFC Que choisir saisit le Conseil d'Etat au sujet de l'affichage déporté

"L'UFC-Que choisir ne peut manquer de dénoncer et d'agir contre l'inaction coupable de l'Etat dans la mise en œuvre de la loi de Transition énergétique s'agissant de l'information en temps réel des ménages précaires sur leur consommation électrique, élément déterminant pour une meilleure maîtrise de leur consommation et donc un gain de pouvoir d'achat", indique l'association de défense des consommateurs dans un communiqué.

Cette dernière saisit le Conseil d'Etat au sujet de l'échéance non respectée par les pouvoirs publics de déployer, au 1er janvier, des afficheurs déportés pour les ménages précaires. Le décret du 29 novembre 2016 prévoit en effet la mise à disposition gratuite, pour les bénéficiaires du chèque énergie et par les fournisseurs d'énergie, d'un affichage déporté leur donnant accès à leurs données de consommation exprimées en euros.

"Déjà reportée d'un an (du 1er janvier 2018 au 1er janvier 2019), la mise en place de l'afficheur déporté reste conditionnée à la prise d'arrêtés indispensables pour couvrir les coûts des fournisseurs le distribuant qui n'ont toujours pas été publiés par le ministère…", précise l'UFC. Selon l'association, aucun calendrier ne serait encore prévu par les pouvoirs publics.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…