En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le PNUE souhaite développer les projets MDP dans les secteurs du bâtiment et de la construction

Un rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) souligne le potentiel du bâtiment et de la construction dans la lutte contre le changement climatique et dénonce le nombre encore faible de projets MDP dans ces secteurs clés.

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com
   
Le PNUE souhaite développer les projets MDP dans les secteurs du bâtiment et de la construction
© Frog
   
Le Grenelle de l'environnement en a fait un des enjeux majeurs pour les décennies à venir. C'est au tour du Programme des nations unies pour l'environnement (PNUE) de réaffirmer l'énorme potentiel de réduction d'émissions de gaz à effet de serre des secteurs du bâtiment et de la construction.
Responsables de 8,6 milliards de tonnes de gaz à effet de serre émis en 2004 (un tiers des émissions mondiales), ces secteurs pourraient voir leurs émissions doubler d'ici 2030 pour atteindre 15,6 milliards de tonnes, selon l'un des scénarios du d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). La croissance de l'Asie, du Moyen-Orient et de l'Amérique latine participerait fortement à cette tendance.
Pourtant, le potentiel de réduction d'émission de ces deux secteurs est considérable. La plupart des technologies sont disponibles aujourd'hui pour augmenter l'efficacité énergétique des bâtiments. Toujours selon le GIEC, une réduction de 30 % par rapport aux niveaux de référence actuels des bâtiments résidentiels et tertiaires peut être atteint à l'horizon 2030 et ceci à un coût net négatif.
Près de 90 % de l'énergie utilisée par un bâtiment au cours de son cycle de vie provient de l'occupation : chauffage, refroidissement, éclairage et équipement électrique. Seuls 10 % sont consommés lors de la construction, de la fabrication des matériaux et de la démolition. L'amélioration de la ventilation et de l'isolation, l'utilisation accrue de l'éclairage naturel, l'utilisation d'équipement efficient énergétiquement et le développement des énergies renouvelables permettraient d'atteindre ce résultat dans le neuf comme dans l'existant.

Développer les projets de construction du MDP

Le rapport du PNUE constate pourtant que très peu de projets réalisés dans le cadre du mécanisme pour un développement propre (MDP) concernent le secteur de la construction six ans après sa création. Les projets d'efficience énergétique du secteur de la construction actuellement mis en œuvre ont généré près de 2.000 unités de crédits carbone aujourd'hui, ce qui représente le résultat le plus bas de toutes les catégories de projets MDP.
Mis en place par le protocole de Kyoto, ce mécanisme porte sur les relations Nord / Sud. Un Etat ou une entreprise investit dans un projet de réduction des émissions de GES dans un pays en développement et se voit attribuer, en échange des réductions constatées, un volume équivalent d'unités de réductions d'émissions certifiées, qu'il pourra vendre sur le marché ou déduire de ses propres obligations de réduction.
L'objectif du MDP est double : réduire pour les pays industrialisés le coût de mise en œuvre de leurs engagements de réduction de GES et contribuer au développement durable des pays émergents par un transfert de technologies efficientes.
L'industrie, les transports, le secteur résidentiels et tertiaire, l'agriculture et le secteur forestier sont concernés par le MDP. Les projets peuvent avoir plusieurs objectifs : les économies d'énergie, le changement de combustible, le développement d'énergies renouvelables ou la réalisation de puits carbone.
Le mécanisme de développement propre du Protocole de Kyoto a été une réponse créative au défi du changement climatique, lançant de nouveaux projets en matière d'énergie renouvelable tout en encourageant la production de carburants comme le méthane issu des décharges et le torchage du gaz. Mais le MDP pourrait évoluer vers un mécanisme encore plus créatif, capable de mener à des bâtiments et constructions, ainsi que des transports, respectueux de l'environnement et à des programmes de villes entières à faible carbone. La réunion de l'ONU sur le climat à Poznan offre une occasion en or pour appréhender comment le MDP pourrait évoluer dans les années à venir, y compris comment rationaliser la manière dont il fonctionne, analyse Achim Steiner, secrétaire général adjoint de l'ONU et directeur exécutif du PNUE. Tous les rapports soulignent que des économies considérables sont possibles en traitant les émissions de bâtiments existants tout en concevant de nouveaux bâtiments incluant le solaire passif et actif, des systèmes de chauffage et de climatisation faibles en énergie et des appareils éco-énergétiques. En effet, l'environnement construit est au centre de la croissance et de l'économie mondiale vertes, en termes d'emplois verts, d'innovation, d'un monde plus efficients en ressources et de l'opportunité pour les citoyens et les communautés d'adopter un mode de vie à faibles, voire à zéro, émissions. Le PNUE affirme au travers de ce rapport qu'une réforme du MDP est cruciale pour le secteur du bâtiment et de la construction. Aujourd'hui, la mise en œuvre du MDP est longue et complexe. Parmi les barrières constatées, le rapport cite les coûts administratifs et de transaction élevés, des incitations financières faibles, les difficultés de préparation de rapports, et la nature dispersée du secteur avec de nombreux bâtiments apportant peu d'économies individuelles. Une approche par programme pourrait être envisagée pour simplifier la démarche et accroître le nombre de projets. La mise en place de référentiels et la simplification de l'évaluation sont également préconisées par le rapport.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager