Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Emmanuel Macron pérennise le fonds de recyclage des friches

Aménagement  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé la pérennisation du fonds de recyclage des friches urbaines et industrielles, à l'occasion de la clôture de la quatrième Rencontre nationale du programme « Action cœur de ville » à Paris, ce mardi 7 septembre. Il a ainsi invité les élus présents à « se saisir de cet instrument » qu'il a jugé « indispensable pour la capacité collective à recoudre la ville et à porter de nouveaux projets » sans passer par l'artificialisation des sols. Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a salué sur Twitter « une annonce forte d'Emmanuel Macron » qui aidera à « dynamiser les communes et lutter contre la bétonisation des terres ».

Pour rappel, le Fonds friches a été instauré en septembre 2020 dans le cadre du Plan de relance. Il avait alors été doté d'une enveloppe de 300 millions d'euros destinés à une première série d'appels à projets. Celle-ci a débouché sur le financement de 544 projets au total (dont 84 de villes lauréates du programme « Action cœur de ville »). En mai dernier, le Premier ministre, Jean Castex, a confirmé doter le budget du Fonds friches de 350 millions supplémentaires. Ce doublement bénéficiera aux lauréats de la deuxième série d'appels à projets, qui seront annoncés en octobre prochain.

« Cet engagement permettra de soutenir l'offre de logements et l'activité économique locale des territoires concernés, sans artificialiser de nouvelles terres agricoles ou naturelles », souligne le gouvernement dans un communiqué. Le Fonds friches s'inscrit ainsi dans l'objectif Zéro artificialisation nette d'ici à 2050 désormais fixé par l'article 191 de la loi Climat et résilience promulguée.

Réactions3 réactions à cet article

 

Bonjour, les anciennes décharges de déchets ménagers et industrielles sont-elles concernées ?

Hugo.

HMH | 08 septembre 2021 à 14h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Hugo,
Pour répondre à votre question, il faut regarder la définition d'une friche donnée par le Gouvernement. Dans le cahier des charges des premiers appels à projets du fonds friches, publié par la Driea*, "tout terrain nu, déjà artificialisé et qui a perdu son usage ou son affectation" ou "un îlot d’habitat, d’activité ou mixte, bâti et caractérisé par une importante vacance ou à
requalifier" est considéré potentiellement comme une friche. Une ancienne décharge pourrait donc être concernée. La reconversion d'une friche polluée (comme éventuellement celle d'une ancienne décharge) dépend néanmoins d'autres facteurs, expertisés par l'Ademe. A noter enfin que les friches concernées ici doivent appartenir seulement à des zones urbanisées (coeurs de ville et périphérie urbaine). Toutes les décharges ne seront donc pas nécessairement considérées comme des friches.

* http://www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2020-12-04-aap_idf_friches_-_cahier_des_charges_driea_venvoi_prif-1.pdf

Félix Gouty Félix Gouty
08 septembre 2021 à 15h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le fait qu'une collectivité ou l'Etat finance la dépollution des sols me parait contraire au principe pollueur payeur : il conviendrait plutôt 1) de revoir le régime juridique des sites et sols pollués pour considérer que les sols font partie du patrimoine commun de la nation (comme l'eau et l'air) 2) de créer un fonds friches financé par les industriels responsables de ces pollutions (avec une graduation en fonction des pollutions)

rectifions les faits | 09 septembre 2021 à 09h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager