En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

COP 21 : la région PACA met en avant ses atouts

La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur mise sur de nombreux projets locaux pour démontrer son investissement dans la promotion des technologies bas-carbone. Mais certaines associations locales déplorent le manque de cohérence de sa politique et pointent du doigt des projets "climaticides".

Reportage vidéo  |  Energie  |    |  Baptiste Clarke Actu-Environnement.com

La Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a organisé les 4 et 5 juin à Marseille, le forum méditerranéen sur le climat. Une manifestation labélisée COP 21 marquée par la présence du Président François Hollande et du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Une occasion surtout pour la Région de promouvoir les initiatives en cours sur son territoire en matière de technologie bas-carbone.

La région accueille par exemple le réacteur expérimental Iter (International Thermonuclear Experimental Reactor). En construction à coté du CEA de Cadarache (13) depuis juillet 2010, ce site aura pour objectif la maîtrise de la fusion nucléaire avec des atomes de deutérium et de tritium. Théoriquement, leur fusion a pour finalité la libération d'énergie jusqu'à 10 fois plus que la quantité injectée pour provoquer la réaction. La fin des travaux est prévue pour 2020.

De son coté, le CEA de Cadarache accueille la Cité des énergies. Créée en 2011, elle regroupe des équipes de chercheurs qui travaillent sur trois axes : la performance des démonstrateurs solaires et des smart grids thermiques ou électriques, l'efficacité énergétique pour les bâtiments méditerranéens et la recherche sur les biocarburants à partir de micro-algues.

Les énergies renouvelables font également parler d'elles du côté de Fos-sur-mer (13). Au cœur de cette zone d'activités liée à la chimie et aux hydrocarbures, la PME Nenuphar développe une éolienne flottante à axe vertical qui peut flotter dans des zones atteignant jusqu'à 200 m de profondeur. Ce premier prototype installé à terre a permis de faire la preuve de ses avantages. Un second prototype sera installé en mer en 2016 au large de Port Saint Louis du Rhône.

Contestation locale

La tenue de la MEDCOP21 a suscité l'intérêt des politiques mais pas seulement. L'antenne locale de la fédération France Nature Environnement (FNE) a appelé à manifester contre l'incohérence de la politique locale. Les manifestants ont ainsi rappelé que de nombreux projets d'aménagement en cours ou prévus ne répondent pas à des critères de transition écologique : la mégacentrale de Gardanne et la rocade LINEA (Liaison Nord Est de l'Agglomération marseillaise) sont au cœur des critiques.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager