En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nouveaux systèmes énergétiques : les industriels ont signé leur contrat de filière

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Dans le cadre des travaux du Conseil national de l'industrie (CNI), la filière "Industries des nouveaux systèmes énergétiques" a signé, le 29 mai, son premier contrat stratégique de filière avec l'Etat. La filière regroupe les industriels des secteurs de l'efficacité énergétique, du stockage de l'énergie, des énergies renouvelables et des réseaux énergétiques intelligents, afin d'accélérer la transition énergétique en France. Pour développer une offre d'énergie "décarbonée compétitive", le contrat fixe plusieurs objectifs, précisent les ministères de la Transition écologique et de l'Economie, dans un communiqué commun.

Ce contrat "identifie une série d'engagements très concrets visant à accélérer le développement et la structuration de filières industrielles dans les secteurs de l'éolien en mer, du solaire photovoltaïque et du gaz renouvelable", s'est félicité le Syndicat des énergies renouvelables (SER), dans un communiqué. L'Etat et les acteurs industriels s'engagent à accélérer le déploiement de l'éolien en mer, à rendre la méthanisation compétitive à l'horizon 2030 et à "faire émerger des champions industriels innovants en matière de solaire photovoltaïque". "Dans chacun de ces domaines, les industriels et l'Etat s'engagent sur une série d'actions qui devront permettre d'aboutir à de premiers résultats concrets d'ici deux ans sur le territoire national et à l'export", ajoute le SER.

L'Etat et les acteurs s'engagent également à développer les technologies de production et de stockage d'hydrogène décarboné. Ce contrat de filière "est un pas supplémentaire vers la constitution de champions français des technologies de l'hydrogène", s'est réjouie l'Afhypac (Association française pour l'hydrogène et les piles à combustible). "L'ambition du plan national [hydrogène] confirmé dans le projet de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) est de parvenir à décarboner 10 % de la production d'hydrogène à l'horizon 2023 et entre 20 et 40 % à l'horizon 2028", indique l'association. Selon l'Afhypac, l'Etat s'engage aussi "sur des actions législatives et réglementaires pour faciliter le déploiement des infrastructures et des véhicules hydrogène".

Les acteurs ambitionnent également de "construire une industrie française de l'efficacité énergétique et des smart grids permettant l'auto-financement de la transition énergétique", ajoutent les ministères. L'objectif est de massifier les rénovations, notamment des bâtiments publics, "en s'appuyant sur les contrats de performance énergétique". Il s'agit aussi de renforcer "la compétitivité de notre industrie grâce aux économies d'énergie".

Le contrat de filière prévoit en outre de faire émerger sur le marché international des batteries, d'ici 5 ans, "une offre industrielle compétitive implantée en France, avec l'appui de l'Europe".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager