En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Office français de la biodiversité : Thierry Burlot élu président du conseil d'administration

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

La gouvernance de l'Office français de la biodiversité (OFB) se précise. Le conseil d'administration de l'établissement public a tenu sa première réunion mardi 3 mars. Thierry Burlot, vice-président de la région Bretagne et président du comité de bassin Loire-Bretagne, a été élu président. Le conseil a également élu trois vice-présidents : Sandrine Bélier, directrice de l'association Humanité et biodiversité, Hubert-Louis Vuitton, président de la fédération régionale des chasseurs du Centre-Val-de-Loire, et Sylvie Gustave-dit-Duflo, vice-présidente de la région Guadeloupe.

Le conseil d'administration est composé de 43 membres, regroupés en cinq collèges. Les membres composant trois de ces collèges ont été nommés par un arrêté interministériel du 31 janvier 2020. Il s'agit de représentants de l'État, d'établissements publics nationaux (Ifremer, ONF, MNHN), de personnalités qualifiées, de représentants des secteurs économiques concernés (FNSEA, APCA, Fransylva, Medef, Comité des pêches maritimes), de gestionnaires d'espaces naturels, d'associations agréées de protection de l'environnement (FNE, LPO, Humanité et Biodiversité), de représentants d'instances cynégétiques et de pêche de loisir, de comités de bassin et de collectivités territoriales. « Les parlementaires et les représentants du personnel composant les deux derniers collèges ne sont pas nommés par arrêté », indique l'OFB. Dans le collège des parlementaires figurent les sénateurs Nassimah Dindar et Jean-Noël Cardoux, ainsi que les députés Barbara Pompili et David Lorion.

Le conseil d'administration a approuvé le lancement d'un appel à projets portant sur la mobilisation des associations pour la biodiversité, auquel l'OFB et le ministère de la Transition écologique contribueront chacun pour 2 millions d'euros. L'instance d'administration de l'établissement public a, par ailleurs, donné un avis favorable sur l'évolution du parc naturel marin des Glorieuses, situé dans l'Océan indien, en réserve naturelle nationale.

L'OFB est né le 1er janvier, de la fusion de l'Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). L'établissement public, dirigé par Pierre Dubreuil, compte 2 800 agents. Il exerce des missions de « connaissance scientifique et technique sur les espèces, les milieux et leurs usages, de surveillance et de contrôle des atteintes à l'environnement, de gestion des espaces protégés, de mobilisation de la société et d'appui aux acteurs sur l'ensemble des enjeux de biodiversité aquatique, terrestre et marine ».

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager