Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'ONU adopte 2 résolutions visant à limiter l'impact du changement climatique et favoriser une pêche durable

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
L'Assemblée générale de l'ONU a adopté le 4 décembre deux résolutions qui engagent, les États Membres à lutter d'une part contre la piraterie, l'impact des changements climatiques sur l'environnement marin et la pollution, et de l'autre, à assurer la viabilité des pêches, a annoncé l'Organisation des Nations Unies dans un communiqué.

Limiter l'impact des changements climatiques sur le milieu marin

L'Assemblée générale de l'ONU ''se déclare gravement préoccupée par le problème de l'augmentation continue des actes de piraterie au large de la Somalie notamment, et engage vivement tous les États à lutter activement contre ce fléau''. Elle encourage également les États à développer leurs activités scientifiques ''dans le but de mieux comprendre les effets des changements climatiques sur le milieu marin et la biodiversité marine'', a souligné l'ONU précisant que de nombreuses délégations parmi lesquelles Monaco, ont expressément regretté que le dispositif de la résolution ne contienne aucune mention explicite du futur accord de Copenhague (Danemark) qui doit aboutir à un nouveau traité post-Kyoto. De son côté, le représentant de la Norvège ''a averti que si la fonte des glaces se poursuit en Arctique, il se présentera alors le défi d'assurer l'équilibre entre la protection de l'environnement et l'utilisation durable des ressources qui y seront exploitées''.

Vers une pêche durable

Concernant la deuxième résolution présentée par les États-Unis, portant sur la viabilité des pêches : par ce texte, l'Assemblée demande aux États Membres ''d'adopter les mesures nécessaires pour assurer la conservation à long terme et l'exploitation rationnelle des stocks distincts d'espèces hauturières'' (haute mer).

La représentante de Monaco a aussi rappelé que l'Etat monégasque a inscrit le thon rouge à l'annexe I de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages en danger (CITES). ''Le quota actuel de 13.000 tonnes pour la saison de pêche 2010 qu'a adopté la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (ICCAT) ne permet pas un taux garanti de reconstitution des stocks de cette espèce, notamment en Méditerranée'', a estimé la représentante. ''Une coopération active entre l'ICCAT et la CITES doit donc être promue'', a-t-elle suggéré.

Si l'Assemblée a déploré la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, elle s'est également félicitée de l'approbation par la Conférence de la FAO de l'Accord sur les mesures du ressort de l'Etat du port visant à prohiber l'accès des ports de pêche aux navires pratiquant la pêche illégale. L'Assemblée générale engage aussi les États à fournir un appui technique et financier aux pays en développement ''pour les aider à surmonter les obstacles qu'ils rencontrent dans l'application des Directives internationales de 2008 de la FAO sur la gestion de la pêche profonde en haute mer''.

Réactions2 réactions à cet article

 
NORGE UBER ALLES

La norvège présentera trés certainement à ce titre des revendications quant à exploiter proprement le durable arctique...Peut être même ira t'elle jusqu'à la reconnaissance territoriale internationale.

squelette élégant | 07 décembre 2009 à 16h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
HONTE

Suite à la fin de votre article de lire que"l'accés des ports de peche soit interdit aux navire qui pratique la peche illicite" sur Sete nombreux navires sous pavillon Lybien qui pratique la peche illegale tranquillement amarré devant nos chere affaire maritime

jeanmi | 07 décembre 2009 à 17h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Qualification OPQIBI : ingénierie pour la restauration des cours d'eau OPQIBI