En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Renouvelables : Observ'ER note quelques signes d'amélioration

Energie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Le 4 février, l'observatoire des énergies renouvelables (Observ'ER) a publié son cinquième baromètre des énergies renouvelables électriques en France. "Depuis 2011, les filières renouvelables électriques françaises sont sur des rythmes décroissants qui font perdre un temps précieux au pays sur ses objectifs 2020", indique Observ'ER, précisant que "sans être une bonne année, 2014 aura été marquée par quelques signes d'amélioration".

"En 2013, les filières renouvelables ont participé à hauteur de 20% à la consommation électrique des régions françaises", rapporte Observ'ER, précisant que "quatre régions ont couvert plus de 50% de leur consommation électrique totale à partir de filières renouvelables", contre une seule (Midi-Pyrénées) en 2011.

Concernant l'éolien, Observ'ER évoque 2014 comme "l'année d'une reprise de croissance" grâce aux actions de simplification des procédures entamées en 2013. Néanmoins, "les acteurs de la filière restent prudents, le prochain virage [étant] celui de la définition d'un nouveau dispositif d'aide au secteur".

Pour le photovoltaïque "les années de crise du marché international photovoltaïque sont désormais passées", note l'observatoire, puisque "avec près de 40 gigawatts crête (GWc) de nouvelles puissances installées en 2013 dans le monde, la filière a été la première énergie en termes de capacités installées". Autre constat, la forte croissance des marchés asiatique, américain et européen se ferait "sur des bases plus saines que celles marquées par des surcapacités de production". Mais, "un pays résiste encore et toujours à ce mouvement : la France".

Synthèse des Srcae et des S3REnR

S'agissant de la méthanisation, Observ'ER constate qu'elle "commence à s'implanter dans le paysage français", notamment parce que l'Etat met en place des dispositifs et les unités agricoles se multiplient. "Cependant, la filière ne parvient pas à décoller." Concernant les énergies marines renouvelables (EMR), Observ'ER constate que si la France "affiche son envie de leadership européen", "beaucoup reste à faire et la majorité des technologies sont encore à l'état de prototype".

En matière d'hydraulique, Observ'ER espère un "renouveau" en France, la ministre de l'Écologie ayant annoncé le lancement prochain d'appels d'offres sur la petite hydroélectricité. Appels d'offres encore pour la filière biomasse solide, alors que "depuis 2003, le gouvernement cherche les bonnes modalités dans ses politiques d'appel d'offres pour activer le développement d'un secteur qui n'a vu la réalisation d'aucun nouveau site en 2014".

Enfin, l'édition 2014 contient une synthèse complète des objectifs énergies renouvelables pour 2020 des schémas régionaux climat, air, énergie (Srcae) et des schémas régionaux de raccordement aux réseaux des énergies renouvelables (S3REnR).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager