En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Onze associations supplémentaires obtiennent leur agrément pour la protection de l'environnement

Gouvernance  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com
Onze associations supplémentaires obtiennent leur agrément pour la protection de l'environnement

Un arrêté du ministère de la Transition écologique, publié au Journal officiel jeudi 29 mars, présente une nouvelle liste d'associations agréées au titre de la protection de l'environnement dans le cadre national. Cet agrément, valable cinq ans, permet notamment aux associations de s'opposer facilement à une décision publique qui porte atteinte à l'environnement en déposant un recours devant les juridictions administratives.

Onze associations supplémentaires ont obtenu leur agrément quinquennal entre le 1er janvier et le 11 mars 2019. Il s'agit de l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturne (Anpcen), de l'Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas), de Ferus, de la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad), de Greenpeace France, de l'Humanité et biodiversité, de Mountain Wilderness France, du Réseau Action Climat (RAC) France, de Robin des bois, de Surfrider Foundation Europe, de l'Union nationale des centres permanents d'initiatives pour l'environnement (UNCPIE).

Ces associations s'ajoutent aux 20 premières listées dans un arrêté, publié en décembre 2018. Celui-ci listait des associations comme Les Amis de la Terre, la Fédération nationale des chasseurs, France Nature Environnement (FNE), Générations futures, la Ligue de protection des oiseaux (LPO), l'association Pour rassembler, informer et agir sur les risques liés aux technologies électromagnétiques (Priartem) et le réseau Sortir du nucléaire.

En outre, le nouvel arrêté précise que le site Internet du ministère présente une liste des associations agréées. Celle-ci contient les 30 associations figurant dans les deux arrêtés, ainsi que des associations agréées il y a moins de cinq ans et dont l'agrément est encore valable. A noter que certaines, à l'image du Cler et de Zero Waste, figurent dans la liste du ministère, alors que leur agrément est arrivé à échéance.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…