Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

11 premiers Grands Prix ''Natura 2000'' décernés par le ministère de l'Ecologie

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le réseau Natura 2000, destiné à protéger la faune et la flore sauvage, compte 1.752 sites en France. Soit 12,51 % du territoire terrestre (6,9 millions d'hectares) et 4 millions d'hectares d'espaces marins.

Le ministère de l'Ecologie a pour la première fois décerné hier 11 ''Grands Prix Natura 2000'' aux Présidents des Comités de pilotage des sites Natura 2000 sélectionnés pour une durée de 2 ans. Ces prix visent à ''valoriser le travail des acteurs locaux'' à la gestion de chaque site et récompenser ''les initiatives les plus exemplaires ou innovantes en matière de préservation des espèces et de leurs habitats'', a souligné le ministère.

4 prix ont ainsi été attribués dans la catégorie ''Action visant au bon état de conservation'' dont l'un récompense l'initiative menée par Philippe Girardin, président du parc des Ballons des Vosges visant à préserver la ressource en Arnica sur le Massif du Markstein. 2 actions conduites par l'ONF visant la restauration de tourbières et du Lac des Saisies (Alpes du Nord) en faveur notamment des libellules se sont vues également récompenser.

3 prix ont aussi été attribués dans les catégories ''Communication/sensibilisation/animation'' dont l'initiative menée par Jean-Loup Velut, commissaire général de la Marine visant la création d'une charte Natura 2000 marine à la station balnéaire et au port du Cap  d'Agde (Hérault). André Guerraz, président du Parc Naturel Régional du Massif des Bauges a aussi reçu un prix pour son projet d'éducation à l'environnement dans des collèges.

Dans la catégorie ''Coopération internationale ou intersites'', l'action menée par Jean-Claude Dou, maire de Puy Saint Eusèbe, en faveur des 23 sites du réseau haut-alpin a aussi été récompensée. Raphaël Rapin, maire de Guissény (Finistère) a quant à lui reçu un prix dans la Catégorie ''Innovation et suivi scientifique et méthodologique''. Le maire s'est associé avec l'Université de Bretagne occidentale (UBO) pour quantifier le recul du cordon dunaire du Vougot.

Enfin, dans la catégorie '' Cohérence des politiques publiques'', le prix a été décerné à Patrick Larivière, maire-conseiller général de Pontorson pour son action menée sur le site de la baie du Mont-Saint-Michel. Une mention spéciale a par ailleurs été attribuée au parc naturel régional du massif des Bauges pour l'ensemble de ses actions

Réactions1 réaction à cet article

 

Haut-Rhinoi ,ayant fréquenté le Markstein durant toute la jeunesse,je devrai être satisfait du prix attribué au Président du Ballon des Vosges?
Ok,pour la flore,mais sûrement pas d'avoir toléré sa transformation en piste "d'envol de fusées" avec ses équipements de ski,du moins,c'est
l'image que cela donne de loin! Bravo quand-même,mais que sont
devenu les belles myrtilles de l'époque?

arthur | 16 décembre 2010 à 12h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Qualification OPQIBI : étude de la biodiversité et des écosystèmes OPQIBI