Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

REPowerEU : les solutions de la Commission européenne pour se passer des énergies russes

Afin d'aider les États membres à s'affranchir de leur dépendance vis-à-vis de la Russie, la Commission européenne présente aujourd'hui son plan REPowerEU, axé en partie sur les économies d'énergie et le développement des renouvelables.

Energie  |    |  Nadia Gorbatko  |  Actu-Environnement.com
REPowerEU : les solutions de la Commission européenne pour se passer des énergies russes

C'est une mobilisation sans précédent en faveur de l'ef...

Réactions4 réactions à cet article

 

Eoliennes : il faut écouter le discours de VanDerLeyen. Elle propose explicitement de mettre en œuvre des réglementations permettant de contourner les contraintes actuelles, qu'elles soient environnementales ou citoyennes. C'est juste effarant : suggérer que la transition écologique pourra se faire en détruisant les paysages et en allant contre l'avis des gens concernés ! Une posture de bobo déconnectée du terrain. Et voir que derrière l'éolien, c'est juste la satisfaction d'un lobby financier, et des risques gravissimes sur la stabilité du réseau européen (comment gérer des sautes imprévisibles de production de plusieurs centaines de GW), sans répondre à la vraie question : que fera-t-on les semaines sans vent si réellement on veut sortir de la solution de back-up actuelle qui est le gaz. Parce que, qu'il soit russe ou américain, son bilan carbone est aussi catastrophique ! Et le stockage, qu'il soit sur batteries ou hydrogène (de la science fiction) serait à un coût inacceptable pour les vraies gens.

dmg | 19 mai 2022 à 09h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et vous, que proposez-vous ? Il est bon de pouvoir exprimer son opinion, seulement il y a urgence à agir.
Le dernier rapport du GIEC nous le rappelle à très juste titre, l'analyse de RTE sortie fin 2021, qui n'a comme seule mission la sécurité d'approvisionnement en électricité du pays (et donc aucun intérêt à promouvoir une forme d'énergie au profit d'une autre), confirme la possibilité d'un mix énergétique basé fortement sur les énergies renouvelables. Il n'y a donc aucun frein technique à déployer massivement les EnR. Il serait donc déplorable de laisser le caractère esthétique subjectif prendre l'ascendant sur les solutions fiables et matures capables de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effets de serre. Quel est le mal de voir nos unités de production d'électricité ? Nous avons oublié d'où vient l'énergie : les gazoducs et oléoducs sont dans les pays voisins, pas toujours stables, de même pour les mines d'uranium... Enfin, la technologie de stockage de l'électricité d'origine renouvelable sous forme d'hydrogène par hydrolyse n'est PAS de la science fiction, de nombreuses grandes entreprises énergéticiennes y travaillent depuis des années, les dernières startup comme Lhyfe rentraient en bourse la semaine dernière.
Renseignons-nous et réveillons-nous, s'il vous plait.

cs | 23 mai 2022 à 14h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il faut savoir si la priorité de la Commission Européenne est de lutter contre le réchauffement et le règlement climatique en préservant la biodiversité ou de se passer à tout prix des énergies russes ?

Quid | 24 mai 2022 à 16h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Quid : bj, je suis un élu local dont une collègue est d'origine roumaine. J'en ai discuté avec elle. Sa réponse est claire : se passer de l'énergie russe. Et pourtant, comme moi, elle partage une vision écologiste (de partis différents, je ne sais pas si les règles de ce forum me permettent d'expliciter plus). Simplement, il faut tenir compte du fait que le tiers de la population de l'UE a connu le joug soviétique...et que ça marque pour longtemps.

Par ailleurs votre question est une figure rhétorique appelée «faux dilemme». Je vous invite à aller voir le 1er site renvoyé par un moteur de recherche lorsque l'on tape rhetorical fallacies.

Nicolas | 30 mai 2022 à 15h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Nadia Gorbatko

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager