En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

RT 2012 : Manuel Valls annonce un report de trois ans pour les logements collectifs

Energie  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com

Le Premier ministre a annoncé ce jeudi 20 novembre que les logements collectifs bénéficieront d'une dérogation de trois ans supplémentaires, soit jusqu'au 1er janvier 2018, pour se conformer aux exigences de la réglementation thermique 2012 (RT 2012), rapporte l'AFP.

Cette annonce a été faite par Manuel Valls à l'occasion du discours de clôture du 3e Sommet de la construction organisé par la Fédération française du bâtiment (FFB).

Selon la RT 2012, mesure phare du Grenelle de l'environnement qui vise à diviser par trois la consommation d'énergie des logements neufs, tous les bâtiments neufs à usage d'habitation devaient avoir une consommation maximale d'énergie de 50 kilowattheures par mètre carré (kWh/m2/an) et par an à compter du 1er janvier 2013.

Les logements collectifs bénéficiaient d'une dérogation permettant une consommation maximale de 57,5 kWh/m2/an jusqu'au 1er janvier 2015. C'est cette échéance dont Manuel Valls annonce le report au 1er janvier 2018.

Réactions6 réactions à cet article

 

Il serait plus judicieux de maintenir la règlementation et "aider "la réalisation.
Au lieu de cela on reporte l'application de la norme. Cela génèrera pendant toute la durée de vie du logement 15% d'énergie en plus.
On préfère soutenir des énergies intermittentes inutiles tels l'éolien et surtout l'éolien en mer. D'un coté des économies pour les occupants des lieux de l'autre des milliards pour les promoteurs éoliens.
Il y a une erreur !

ITC78 | 20 novembre 2014 à 22h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On se revoit dans 3 ans pour encore reporter la mise en oeuvre....

Très-très mesquin | 21 novembre 2014 à 11h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le report de cette norme est inadmissible
la mauvaise isolation des logements ne profitent pas aux ENR ITC 78, mais au nucléaire

lio | 24 novembre 2014 à 12h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@lio
L'argent dépensé sous forme de subvention à l'éolien via des tarifs de rachat obligatoire sans contrepartie n'est pas disponible pour subventionner l'isolation des logements neufs (RT2012) et surtout anciens.
Le nucléaire, dont il faudra sortir quand ce sera possible économiquement et surtout sociétalement (n'oubliez pas le CO2) a été ne vous déplaise le promoteur de l'isolation et du double vitrage dont on se félicite aujourd'hui pour réduire l'usage de toutes les énergies en logements et bureaux.
L'éolien est un retour en arrière car il peut faire penser que, comme le vent est gratuit, on n'aurait plus besoin de réduire le gaspillage d'énergie et matière. Comme avant les chocs pétroliers de 1973 (et 1976, mais vous n'étiez peut être pas né)

ITC78 | 25 novembre 2014 à 10h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le nucléaire de part son mode de fonctionnement encourage le gaspillage, EDF et le lobby électrique n'ont aucun intérêt à voir la facture électrique diminuer, il n'y a qu'a voir les pressions exercées par certains pour réviser la norme RT 2012.
"L'éolien est un retour en arrière car il peut faire penser que, comme le vent est gratuit, on n'aurait plus besoin de réduire le gaspillage d'énergie et matière.": c'est un peu simpliste comme raisonnement.
L'éolien! à vous entendre dés qu'il se passe quelque chose dans le monde c'est la faute de l'éolien, c'est vraiment une obsession

lio | 25 novembre 2014 à 12h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'éolien ne peut servir à réduire le C02 ni à sortir du nucléaire.
Partout où il s'est développé c'est grâce à des subventions.
Le prix du marché de l'électricité baisse et nous payons au moins pour 20 ans l'électricité éolienne terrestre à 82 euros du MWh pour un prix de marché moyen à 42 euros du MWh.
L'éolien en mer c'est 220 euros du MWh.
Les subventions colossales versées à la promotion de cette énergie inutile, d'autant plus inutile que la consommation stagne et devrait même diminuer, consomment des finances qui font défaut à la promotion des économies d'énergie.
Comme le nucléaire l'éolien favorise le gaspillage en faisant croire qu'on a pas besoin de réduire la consommation.

ITC78 | 26 novembre 2014 à 12h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…