En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Electricité : la Bretagne placée en alerte rouge

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
En raison de la vague de froid, la région Bretagne qui ne produit que 8 % de l'électricité qu'elle consomme, a de nouveau été placée en alerte rouge mardi 5 janvier par le dispositif d'alerte Ecowatt, en raison d'un risque de coupure d'électricité ''réel et imminent''.

Les Bretons sont ainsi invités à modérer leur consommation électrique, en particulier aux périodes de pointe, entre 17h et 20 h, ''afin de contribuer à limiter le risque de coupure'', souligne le site Ecowatt lancé en novembre 2008 par RTE, gestionnaire du réseau de transport de l'électricité, en partenariat avec la Préfecture de la région Bretagne, le Conseil régional de Bretagne, ERDF et l'ADEME.

Quatre alertes rouges ont déjà été lancées en janvier 2009, alors que les températures étaient de 5 à 9 degrés inférieures aux normales saisonnières. Le 15 décembre dernier, une alerte rouge a également été lancée mais aucune coupure n'avait affecté le réseau.

Délestage partiel de la région PACA le 21 décembre dernier

Rappelons que la Bretagne fait partie, aux côtés de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), des régions les plus fragilisées électriquement. RTE avait annoncé un délestage partiel d'électricité intervenu le 21 décembre, à 13h46, qui avait touché environ 2 millions d'habitants de la région PACA, placée en alerte orange du 16 au 21 décembre.

En raison du froid, suite à un incident technique au poste électrique 400.000 volts de Tavel (dans le Gard), les 2 millions d'usagers avaient ainsi été privés de courant pendant plus d'une heure. RTE a dû procéder à des ''délestages maîtrisés pour éviter le black-out complet dans la région''. Le rétablissement de l'alimentation en électricité du reste de la région privée d'électricité avait commencé vers 14h45, ''et à 15h15 la grande majorité des clients était réalimentée'', selon le gestionnaire du réseau de transport d'électricité.

Réactions1 réaction à cet article

 
Manipulations statistiques

EdF déclare produire dans la centrale de Cordemais, en Loire-Atlantique, 30% de la consommation des « Pays-de-Loire »

L'insertion de Cordemais dans ces pseudo « Pays-de-Loire » fausse les statistiques de la Bretagne, réduite aux 4 départements de la Bretagne administrative.


Il est évident que la Bretagne constituée de ses 5 départements historiques, n'apparaîtrait plus avec seulement 8 % de production interne,

mais aux environs de 50% sinon davantage. Ceci nous permet de mettre en lumière une manipulation des statistiques qui est réalisée par EdF,

désormais chaque hiver, pour lancer une campagne d'intoxication propre à fausser le jugement des Français en général, et des Bretons.



l'Ile de France qui abrite 11,5 millions d'habitants en dispose t'elle ?

En fait la région Ile-de-France ne produit que 10 % de sa consommation électrique.

Alors pourquoi ce « buzz » à propos de la Bretagne qui contraste avec la discrétion sur le fait que l'Ile-de-France est aussi dépendante ?

Anonyme | 05 janvier 2010 à 19h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager