En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Biodiversité : un nouveau plan national pour protéger le Râle des genêts

Biodiversité  |    |  Cyrielle ChazalActu-Environnement.com

Un nouveau plan d'action national pour la protection du Râle des genêts a été lancé, pour les cinq prochaines années. Il prolonge le premier plan national mis en place en 2005.

Le Plan vise à "promouvoir les mesures développées dans le programme Life auprès des acteurs français concernés", annonce la Ligue pour la protection des Oiseaux (LPO) dans un communiqué du 5 août. En effet, "la mécanisation des fauches, l'augmentation croissante de la vitesse, sont à l'origine d'une mortalité de plus en plus importante des jeunes et des adultes durant la fenaison", explique la LPO.

Le Plan complète ainsi le programme "Life+ Râle des genêts 2011-2015", car il concerne 25 sites sur lesquels l'oiseau est présent. Le programme Life se focalisait sur les trois espaces majeurs pour la reproduction de l'espèce : la Moyenne vallée de l'Oise, les Basses vallées angevines et la Moyenne vallée de la Charente, rapporte la LPO.

Dans ce cadre, plusieurs actions seront menées : l'amélioration de l'efficacité des mesures agro-environnementales (MAE), le développement de "bandes refuges" sur les prairies de fauche, ainsi que des "mesures d'urgence". La pratique de la "fauche sympa" et l'utilisation de barres d'effarouchement seront encouragées. Ces barres se placent à l'avant de la faucheuse et permettent de réduire la mortalité des espèces sauvages pendant la fauche.

Réactions1 réaction à cet article

 

Protéger le rale pourquoi pas !!
mais dans les Yvelines boucle de seine Poissy les Mureaux sur des centaines d'hectares ILS demandent des dérogations aux espèces protégées qui'ils obtiennent et ce malgré les conventions nationales et internationales qui les protègent
La ministre devrait sifflé la fin de la récré et faire en sorte que les fonctionnaires en charge de ces questions est le pouvoir de dire non ça suffit !!!!
car de dérogations en dérogations la biodiversité devient uniquement un mot une idée virtuelle

œdicnème | 10 août 2014 à 12h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…