En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Réseaux d'eau potable et chlorure de vinyle monomère : un risque maîtrisé selon l'Astee

Dans certaines régions de France, les canalisations d'eau potable en PVC relarguent du chlorure de vinyle monomère. La gestion de ce risque est maîtrisée mais elle nécessite à terme un changement des canalisations. Le point avec Joël Rivallan de l'Astee.

Interview vidéo  |  Eau  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Actu-Environnement Le Mensuel N°389 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°389
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Certaines canalisations d'eau potable en PVC relarguent du chlorure de vinyle monomère (CVM), une molécule dangereuse pour la santé. Dans les années 80, la fabrication de ces canalisations n'était pas suffisamment maîtrisée. La cancérogénicité du chlorure de vinyle monomère a d'ailleurs été reconnue suite à des décès de plusieurs salariés des usines des fabricants.

Depuis, les méthodes de fabrication ont évolué pour supprimer les inhalations du gaz et les risques professionnels inhérents. Mais dans certaines régions de France, des collectivités possèdent toujours des canalisations en PVC datant de cette période, des sources de pollution de l'eau potable distribuée.

Surtout situées dans l'ouest, ces collectivités doivent remplacer les canalisations incriminées. Des travaux conséquents mais désormais bien identifiés. Certains départements ont bien cartographié les zones problématiques. Reste à terminer ce diagnostic et à planifier les chantiers avec l'aide financière des agences de l'eau, des départements et des syndicats d'eau potable. A l'occasion du Carrefour des gestions locales de l'eau (CGLE) à Rennes, Actu-environnement a fait le point sur ce sujet avec Joël Rivallan, directeur du Syndicat départemental d'alimentation en eau potable des Côtes d'Armor et président de la section Ouest Bretagne-Pays de la Loire de l'Astee, l'Association des professionnels de l'eau et des déchets.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager