En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un nouveau directeur général pour le Cemagref

Roger Genet est nommé directeur général du Cemagref et succède à Pascal Viné par décret présidentiel du 16 février (journal officiel du 18 février 2009).

Nomination  |  Agroécologie  |    |  Actu-Environnement.com
De par sa double expérience au CEA et au cabinet du ministère de la Recherche, Roger Genet est un chercheur engagé dans les politiques publiques de recherche et d'innovation. Un profil clé pour relever les défis du Cemagref en termes d'ambition scientifique et de développement partenarial.

Né le 13 octobre 1958, Roger Genet est ingénieur du Conservatoire national des Arts et Métiers de Paris, titulaire d'un doctorat spécialité enzymologie et ingénierie des protéines, et d'une Habilitation à diriger les recherches en sciences de l'université Paris-sud Orsay.
Entré au CEA en 1981, Roger Genet y conduit la majeure partie de sa carrière scientifique en tant que chercheur au sein de la Direction des sciences du vivant, où il se spécialise dans le domaine de la synthèse et de l'utilisation des traceurs radio-isotopiques.
En 1997, il devient chef du Laboratoire de marquage des protéines et adjoint au chef du Département d'ingénierie et d'études des protéines. Au cours de cette période, de 1999 à 2003, il est également responsable du programme Marquage, ingénierie des biomolécules et applications biotechnologiques du CEA.
En 2004, il est nommé directeur de recherches au CEA. Parallèlement, il devient professeur à l'Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN).
En février 2005, il intègre le cabinet de François d'Aubert, ministre délégué à la Recherche, puis, en juin 2005, le cabinet de François Goulard, ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, en tant que conseiller pour les sciences du vivant, la santé et la bioéthique.
Depuis le 1er mai 2007, il était directeur adjoint des Sciences du vivant au CEA et directeur du centre de recherche de Fontenay-aux-Roses, en charge de l'assainissement du site et de sa reconversion vers les technologies de santé.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager