En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Roundup : Bayer condamné à verser des dommages de deux milliards de dollars à un couple d'Américains

Risques  |    |  Agnès Sinaï Actu-Environnement.com

Le groupe allemand Bayer, numéro un mondial de la chimie et propriétaire du Roundup via sa filiale Monsanto, a été condamné le 13 mai à payer 2,05 milliards de dollars de dommages et intérêts par un tribunal d'Oakland (Californie).

Le jury a donné raison à Alberta et Alva Pilliod, un couple de septuagénaires californiens estimant que le Roundup était responsable de leur cancer. Les époux ont pulvérisé ce désherbant à base de glyphosate pendant 35 ans sur leurs différentes propriétés.

C'est le troisième jugement que perd Bayer aux Etats-Unis. Et sur un montant beaucoup plus élevé que ceux des deux précédents procès à San Francisco en août 2018 et mars 2019. Le fabricant de produits phytosanitaires avait été condamné à payer 289 millions puis 80 millions de dollars.

La décision n'a pas été appréciée par les investisseurs. En début de journée, l'action Bayer cédait plus de 5 % à la Bourse de Francfort. Le groupe allemand fait face à plus de 13.500 actions en justice outre-Atlantique.

Réactions2 réactions à cet article

 

Cette réaction, qui fait suite à l'article ci-dessus, n'est en aucun cas la critique d'une décision de justice, elle se veut une simple mise au point.

L'Agence US de protection de l'environnement (EPA) a réaffirmé récemment que le glyphosate n'est pas cancérogène.
La Société américaine d'hématologie (AHS) montre et réaffirme, d'après les dernières données disponibles, que concernant l'exposition aux pesticides organophosphorés (dont le glyphosate), le seuil de significativité statistique du risque à développer un lymphome non hodgkinien (LNH) N'EST ATTEINT QUE pour le Diazinon et pour le Malathion, ou pour une composition Malation-Carbamate (effet synergique), ou chez des personnes porteuses d'une translocation chromosomique et exposées au Fonofos (Soit dit en passant, cela fait belle lurette que ces produits sont interdits d'usage agricole en France).

Toujours selon les dernières données en sa possession, à partir de 7 méta-analyses et de nombreuses études cas-témoins, l'AHS a étudié l'incidence (la fréquence si l'on veut) et la mortalité due aux LNH, observées chez les applicateurs exploitants agricoles, les applicateurs professionnels, et chez leurs conjoints potentiellement exposés aux pesticides autorisés dans leur ensemble (dont le glyphosate). l'AHS montre que l'incidence et la mortalité due aux LNH "NE SONT PAS STATISTIQUEMENT DIFFERENTES DE CELLES DE LA POPULATION GENERALE".

Alors quoi, si vous me permettez?

(...)

Euplectes | 15 mai 2019 à 12h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

(...)

La justice US ne ferait-elle plus confiance aux experts scientifiques, aux chercheurs qui ne sont pas tous "fous"? Faut-il lui signaler la différence fondamentale qui existe entre le calcul et l'évaluation du risque, et l'incidence et la mortalité constatées "sur le terrain"? Faut-il proposer la création d'officielles et déontologiques écoles de médecine botanique? L'intime conviction suffit-elle pour juger équitablement sur des enjeux aussi cruciaux?

Cher Bayer, défendez vous! Faites pièce au chaos qui se profile à l'horizon! Boostez votre recherche d'herbicides de substitution efficaces et aussi peu dangereux que le glyphosate, si celui-ci venait à disparaitre (votre acide pélargonique est sur les rails chez les jardiniers amateurs). Pour l'agriculture, c'est encore et malheureusement une autre histoire...

La "maison Science", à laquelle j'ai l'honneur d'appartenir, mise au placard, consternée, déshonorée, vous aidera de son mieux.

Bien à vous tous,

Euplectes

Euplectes | 15 mai 2019 à 13h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…