En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Stocker les eaux de pluie pour protéger le milieu naturel

Un nouveau bassin de stockage d'eaux pluviales à Issy-les-Moulineaux permettra d'éviter les inondations d'un quartier de la ville lors de pluies intenses, mais aussi de réduire les eaux polluées rejetées dans la Seine.

Reportage vidéo  |  Eau  |    |  Rémi PinActu-Environnement.com

L'équivalent de neuf piscines olympiques, soit 23.400 m3. Voilà le volume du nouveau bassin de stockage des eaux pluviales situé sous le stade Gabriel Voisin d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Il aura fallu deux ans et demi de travaux pour réaliser ce bassin profond de 25 mètres, de 40 mètres de diamètre.

Premier objectif à l'ouvrage : empêcher plusieurs rues de la ville d'être inondées en cas d'épisodes pluvieux intenses. Deux déversoirs installés rue du Gouverneur Général Eboué et boulevard des Frères-Voisins, récupèreront les eaux de pluie lors des intempéries.

Le bassin permettra surtout de diminuer la quantité d'eau polluée déversée dans la Seine. "Le réseau est unitaire, les eaux pluviales et les eaux usées se mélangent, explique Didier Laplanche, chargé d'opérations au Conseil général des Hauts-de-Seine. En cas de fortes intempéries, le réseau peut saturer, on est alors obligé de rejeter l'eau en Seine, source de pollution pour le fleuve. Le bassin permettra de stocker le surplus pendant quelques heures ou quelques jours, et de rejeter cette eau dans le réseau une fois que son niveau a baissé." Le bassin de stockage permettra de réduire de 40% le volume d'eaux usées déversé en Seine pour une année pluviométrique standard. Les déversements évités sont estimés à 26.000 m3 par an.

Le département des Hauts-de-Seine a investi 31 millions d'euros pour la réalisation du bassin. L'Agence de l'eau Seine-Normandie a subventionné ces travaux à hauteur de 8,8 millions d'euros. C'est la Société des Eaux de Versailles et Saint-Cloud, filiale de Suez, qui a remporté la délégation de service public d'assainissement des Hauts-de-Seine. Un contrat d'un montant de 400 millions d'euros qui débute au 1er janvier 2019 pour une durée de 12 ans.

Réactions3 réactions à cet article

 

Comme il est dit dans la vidéo de cet article, ce bassin est un pis-aller, nécessaire pour résoudre les problèmes d'urbanisation. A long terme, et dès maintenant, il est nécessaire de "désimperméabiliser" autant que possible, redonner place à la terre. Et ce serait beaucoup plus agréable, plutôt que de voir ces masses de béton et de bitume partout !

Charentas | 14 janvier 2019 à 15h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le bas d'Issy les Moulineaux a été urbanisé anarchiquement avec des immeubles "paquebots" qui surplombent les rives de Seine, et toute la ville a subit une densification hyper massive ces 40 dernières années. Pas étonnant que les habitants craignent les inondations! Mais après tout les Hauts de Seine se vantent d'investir des millions d'argent public pour pallier à ces imbécillités: puisque les gens sont contents de cette urbanisation et de voir leurs impôts engloutis dans ces choix...J'ai renoncé à comprendre ce qu'il se passe dans ce pays de fous! Vanitas vanitatum et omnia vanitas.

gaia94 | 14 janvier 2019 à 18h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A gaia94 - En effet, c'est atterrant. Mais ils croyaient sans doute bien faire à l'époque... Aujourd'hui que l'on a compris qu'il fallait limiter et même réduire l'artificialisation des sols, il n'y a plus d'excuse à ne pas le faire. Et il faut encourager le mouvement en ce sens.

Charentas | 15 janvier 2019 à 18h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rémi Pin

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…