En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Substances préoccupantes dans les couches : les professionnels prennent des engagements

Risques  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

Elimination des substances allergisantes dans un délai maximal de trois mois et analyse exhaustive des circuits d'approvisionnement et de fabrication d'ici cinq mois : voici les premiers engagements pris par les fabricants et les distributeurs de couches à usage unique pour nourrissons.

En janvier dernier, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) alertait sur la présence de substances chimiques préoccupantes dans ces produits. Le gouvernement avait alors demandé aux professionnels de prendre des mesures pour les éliminer.

Ces derniers ont présenté, vendredi, leurs actions. Ils devraient initier un plan d'action de mesures correctives sur deux axes : les matières premières et les procédés de fabrication. Concernant l'information du consommateur, ils se sont engagés à fournir la composition des produits, de manière dématérialisée d'ici trois mois puis mettre en place un étiquetage dédié au plus tard dans six mois. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a indiqué qu'elle contrôlerait le respect et l'efficacité des engagements pris.

"La France porte également au niveau européen la mise en place d'une réglementation spécifique pour ces produits, en vue d'interdire ou de restreindre la présence de substances chimiques préoccupantes, a indiqué le gouvernement. Une note officielle des autorités françaises sera adressée en ce sens dans les prochains jours".

Réactions1 réaction à cet article

 

Espérons que ces améliorations ne se limitent pas aux couches pour nourrissons. Il ne faut pas oublier les protections pour adultes, qui sont souvent utilisées pendant plus d'années que pour les bébés.

précisions SVP | 11 février 2019 à 17h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…