Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Deux contrats dans l'assainissement pour Suez Environnement

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Suez Environnement annonce le 21 janvier avoir remporté deux contrats dans le domaine de l'assainissement, l'un à Grasse d'un montant de 124 millions d'euros, l'autre dans la communauté urbaine du Grand Lyon de 60 millions d'euros.

Lyonnaise des Eaux, filiale de Suez Environnement a signé avec la ville de Grasse (Alpes-Maritimes) un nouveau contrat de délégation de service public de l'assainissement pour une durée de 20 ans, a précisé le Groupe. La Lyonnaise des Eaux indique qu'elle assure, à travers ce contrat, l'exploitation de quatre stations d'épuration, 11 postes de relèvement et 130 km de réseau de collecte des eaux usées. Le groupe précise qu'il s'est également engagé à ce que, d'ici deux ans, les effluents d'une douzaine de parfumeurs soient traités par la plus importante station d'épuration de la Ville, située à La Paoute. Ces effluents seront traités grâce à la construction de deux bassins de 600 m3 chacun sur l'arrivée des eaux usées industrielles (réseau distinct existant déjà sur la Ville de Grasse) et l'extension de la capacité de traitement, grâce à un bioréacteur à membranes qui permet une dépollution très poussée. Les eaux issues de la station d'épuration de La Paoute devraient être réutilisées notamment pour l'arrosage du golf voisin, à échéance 2010, a ajouté le Groupe.

Le second contrat signé avec la Communauté Urbaine du Grand Lyon concerne la conception, la construction et l'exploitation pendant trois ans de sa nouvelle station d'épuration de la Feyssine. Destinée à traiter les eaux usées de 300.000 équivalents habitants du Grand Lyon, soit 91.000 m3 d'eaux usées par jour, cette usine sera construite en quarante mois par un groupement constitué de Degrémont, filiale de Suez Environnement, pour l'ingénierie et les équipements (40%), de l'entreprise GFC pour le Génie Civil et de l'architecte Patriarche. Les trois années d'exploitation seront assurées à parité par Degrémont et Lyonnaise des Eaux .

Suez précise que sur cette nouvelle installation, le traitement de l'eau sera réalisé grâce à la technologie des boues activées en culture libre. L'empreinte environnementale du site sera encore améliorée avec l'installation de panneaux photovoltaïques pour produire de l'énergie ainsi que d'un échangeur pour récupérer les thermies de l'eau traitée en vue de rafraîchir les bâtiments l'été et de les chauffer l'hiver, a ajouté le Groupe.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager